Loi­sirs et na­ture, ri­chesse des Pointe-For­tu­nais

En­tre­vue avec le maire Jean-Pierre Daoust

L'Etoile - - ACTUALITÉ - PAR STÉ­PHANE FOR­TIER sfor­tier@heb­dos­du­su­roit.com

Pointe-For­tune, pe­tite mu­ni­ci­pa­li­té d’à peine 533 âmes, a pour­tant plu­sieurs atouts dans son jeu, lorsque l’on prend le temps d’en faire le tour.

An­cien­ne­ment ha­bi­tée par une ma­jo­ri­té d’es­ti­vants, Pointe-For­tune a su, au fil du temps, de­ve­nir une mu­ni­ci­pa­li­té fort dy­na­mique.

Le maire, ré­élu aux élec­tions de no­vembre der­nier (il avait rem­pla­cé le maire David Dough­ty un an au­pa­ra­vant), a ra­pi­de­ment pris conscience du po­ten­tiel hu­main de cette mu­ni­ci­pa­li­té, par­ti­cu­liè­re­ment en ma­tière de loi­sirs. « Au mo­ment de rem­pla­cer M. Dough­ty, je n’avais pas en­core d’idées pré­cises quant à l’orien­ta­tion à don­ner à l’ave­nir de Pointe-For­tune, ce­la s’est fait trop vite. Tou­te­fois, le manque d’in­fra­struc­tures pour les fa­milles était fla­grant. Cer­tains ame­naient leurs en­fants à Ri­gaud pour leur faire pro­fi­ter d’un parc », de dire Jean-Pierre Daoust d’en­trée de jeu. Loi­sirs in­exis­tants, es­paces ré­créa­tifs ré­duits à leur plus simple ex­pres­sion… Le nou­veau con­seil de­vait agir. « Au dé­but, nous dis­po­sions de seule­ment 14 000 $ ou 15 000 $ pour nous do­ter d’un parc at­trayant et fonc­tion­nel, ra­conte le maire. Nous de­vions donc faire le tour des pos­si­bi­li­tés de fi­nan­ce­ment. Les gens du Co­mi­té de loi­sirs avaient une for­mi­dable vi­sion pour nos en­fants, ce­la m’a em­bal­lé, et ils ont fait un tra­vail co­los­sal dans ce dos­sier. » Ré­sul­tat? Les tra­vaux d’amé­na­ge­ment du nou­veau parc dé­butent ce prin­temps et de­vraient être ter­mi­nés au cours de l’été.

De plus, cette an­née, le con­seil mu­ni­ci­pal a pro­po­sé un bud­get pour les loi­sirs de 2500 $. Pour lire une telle dé­ci­sion dans les pro­cès-ver­baux de la mu­ni­ci­pa­li­té, il faut re­mon­ter peu avant Ma­thu­sa­lem. « Au­pa­ra­vant, il fal­lait sol­li­ci­ter les ré­si­dents pour de­man­der leur contri­bu­tion aux loi­sirs », pré­cise M. Daoust. Le seul or­ga­nisme de Pointe-For­tune, à l’ins­tar de Ri­vière-Beau­dette, de­meure le Club de l’Âge d’or.

Ri­chesse na­tu­relle

Pointe-For­tune est une mu­ni­ci­pa­li­té à vo­ca­tion ru­rale et cette iden­ti­té est là pour res­ter. « Nous n’avons pas une contri­bu­tion agri­cole très im­por­tante, mais nous al­lons res­ter une mu­ni­ci­pa­li­té cham­pêtre », af­firme M. Daoust.

En ma­tière d’en­vi­ron­ne­ment, Poin­teFor­tune re­cèle un vé­ri­table tré­sor na­tu­rel. Le ruis­seau à Char­rette et ses sen­tiers de­meurent un se­cret trop bien gar­dé, même pour les Pointe-For­tu­nais. « Les ci­toyens doivent se l’ap­pro­prier », af­firme le maire. De plus, pour­quoi ne pas or­ga­ni­ser, éven­tuel­le­ment, des ac­ti­vi­tés telles que des courses dans les sen­tiers ou en­core des jour­nées de plein air in­ter­gé­né­ra­tion­nelles? In­ci­dem­ment, la Mu­ni­ci­pa­li­té de Poin­teFor­tune a bien l’in­ten­tion de re­vam­per le poste d’ac­cueil à l’en­trée de ce ma­gni­fique parc na­tu­rel. L’ob­jec­tif est de l’ex­ploi­ter da­van­tage à des fins de loi­sirs, pour qu’il de­vienne vé­ri­ta­ble­ment un lieu de conver­gence et, en­fin, de lui don­ner un nom.

Autres pro­jets

Tou­jours dans le but de gar­der un ni­veau de vie su­pé­rieur, des tra­vaux de drai­nage doivent être ef­fec­tués, par­ti­cu­liè­re­ment sur la rue Tis­seur, le bois d’En­cens et le bois de Bou­logne.

« Nous de­vrons éga­le­ment amé­lio­rer nos in­fra­struc­tures et em­bel­lir le vil­lage, ajoute le maire. Nous avons d’ailleurs l’in­ten­tion de lan­cer un concours du genre Jar­dins fleu­ris afin d’en­cou­ra­ger les ci­toyens à amé­lio­rer leur en­vi­ron­ne­ment im­mé­diat. »

Pointe-For­tune ne se dé­ve­lop­pe­ra ja­mais comme sa voi­sine, Ri­gaud. On sou­haite tout de même y at­ti­rer de nou­veaux ré­si­dents. D’ailleurs, une cam­pagne de pro­mo­tion à cet égard se­ra en cours au mois de mars, no­tam­ment en ces pages. « Il y a cer­tai­ne­ment place pour 50 nou­velles ré­si­dences. Cette an­née, nous vi­sons cinq nou­velles construc­tions », in­dique JeanPierre Daoust.

Le maire se dit en­tou­ré de gens dy­na­miques, prêts à s’im­pli­quer dans de fu­turs pro­jets. « Notre con­seil mu­ni­ci­pal a su­bi une vé­ri­table cure de jeu­nesse de­puis un an et nous tra­vaillons bien en­semble, ex­plique-t-il. L’ap­proche est dif­fé­rente de celle des conseils pré­cé­dents, et ils ont des idées for­mi­dables. Je leur lève mon cha­peau. »

Comme le manque d’in­fra­struc­tures pour les fa­milles était fla­grant, le maire de Pointe-For­tune, Jean-Pierre Daoust, et les membres du con­seil mu­ni­ci­pal se sont re­trous­sé les manches afin de ré­ta­blir la si­tua­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.