La faune comme ri­chesse na­tu­relle

L'Etoile - - ENVIRONNEMENT - PAR ELI­ZA­BETH CA­RON eca­ron@heb­dos­du­su­roit.com

Le pre­mier fo­rum des partenaires de la CRRNT a eu lieu le 21 jan­vier à Sa­la­ber­ryde-Val­ley­field. Voi­ci le der­nier ar­ticle d’une sé­rie de trois sur le tra­vail de la Com­mis­sion ré­gio­nale des élus de la Val­lée-du-Haut-Saint-Laurent en vue de la pro­duc­tion du Plan ré­gio­nal de dé­ve­lop­pe­ment in­té­gré des res­sources na­tu­relles et du ter­ri­toire.

Faits saillants de la faune

Des ré­cits his­to­riques, écrits à par­tir des an­nées 1880, dé­crivent une faune sauvage di­ver­si­fiée. Le lynx du siècle se fai­sait très dis­cret, le cerf de Vir­gi­nie et l’ori­gnal étaient alors abon­dants, et les ours et les loups oc­cu­paient le ter­ri­toire avant la co­lo­ni­sa­tion. Dès lors, les loutres et les cas­tors ont pra­ti­que­ment été ex­ter­mi­nés par les au­toch­tones et les cou­reurs des bois. La tourte voya­geuse, consi­dé­rée comme l’oi­seau le plus abon­dant en Amé­rique du Nord, est dis­pa­rue. Vers 1950, les coyotes ont fait leur ap­pa­ri­tion. Les oies et les ca­nards sont en abon­dance, tout comme l’omble de fontaine, les oua­oua­rons et les cou­leuvres. dure du fleuve ont dis­pa­ru.

En­fin, le mi­lieu fo­res­tier et les mi­lieux ou­verts ter­restres connaissent un dé­clin conti­nu de leur di­ver­si­té fau­nique.

Les es­pèces en si­tua­tion pré­caire

On compte 42 es­pèces fau­niques me­na­cées ou vul­né­rables ou en­core sus­cep­tibles d’être ain­si dé­si­gnées. À ce to­tal s’ajoutent la tourte voya­geuse et 16 es­pèces en pé­ril et pro­té­gées en ver­tu de la Loi sur les es­pèces en pé­ril du Ca­na­da.

Es­paces d’in­té­rêt fau­nique

Dans le but de pro­té­ger la di­ver­si­té fau­nique, on a lé­ga­le­ment dé­si­gné cer­tains mi­lieux, soit 29 aires de concen­tra­tion d’oi­seaux aqua­tiques, quatre hé­ron­nières, 10 ha­bi­tats du rat mus­qué, des ha­bi­tats du pois­son et des aires de confi­ne­ment du cerf de Vir­gi­nie en terres pri­vées. De plus, sept sites de conser­va­tion des oi­seaux, un site Ram­sar, deux sites de ter­rains ac­quis par la FFP, quatre sites amé­na­gés par Ca­nards il­li­mi­tés Ca­na­da et des frayères et sanc­tuaires de pêche per­mettent de pro­té­ger et d’as­su­rer la pé­ren­ni­té d’une cer­taine bio­di­ver­si­té.

Un sur­vol des es­pèces nui­sibles a per­mis de com­plé­ter ce por­trait avec les 22 es­pèces cau­sant des dom­mages ou des per­tur­ba­tions, les 58 es­pèces exo­tiques en­va­his­santes et les es­pèces as­so­ciées à la trans­mis­sion de ma­la­dies (rage, vi­rus du Nil, tu­la­ré­mie et ma­la­die de Lyme).

Rôles et fonc­tions de la faune

Mal connue, l’im­por­tance éco­no­mique de la faune est sou­vent as­so­ciée à de simples fonc­tions es­thé­tiques ou à des rôles so­cio-éco­no­miques mieux connus, dont la chasse et la pêche. Pour­tant, la faune est res­pon­sable d’in­ter­ac­tions cru­ciales au fonc­tion­ne­ment d’éco­sys­tèmes, au main­tien de la di­ver­si­té bio­lo­gique et à la pro­duc­tion de biens et de ser­vices en­vi­ron­ne­men­taux.

S’ils sont re­con­nus d’em­blée, cer­tains rôles éco­no­miques s’avèrent in­dis­so­ciables de leurs pen­dants so­cio-éco­no­miques. Par­mi les rôles et fonc­tions éco­lo­giques joués par la faune en ré­gion, no­tons la créa­tion, l’en­tre­tien et le recyclage des élé­ments nu­tri­tifs du sol, la lutte bio­lo­gique contre les in­sectes nui­sibles, la pol­li­ni­sa­tion et la dis­per­sion des graines.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.