La dé­cou­verte de la sève

Les Amé­rin­diens et le si­rop d'érable

L'Etoile - - SORTIES WEEK-END - (E.V.)

On doit la dé­cou­verte de la sève d'érable aux Amé­rin­diens. Les Amé­rin­diens uti­li­saient leur to­ma­hawk pour faire une en­taille en V dans les érables dès les pre­miers signes ap­pa­rents du prin­temps. À l’aide d’un co­peau de bois pla­cé dans l’en­taille, les au­toch­tones ré­cu­pé­raient la sève des érables pour en­suite en faire du si­rop.

Pour concen­trer la sève, les Amé­rin­diens em­ployaient à l’époque deux mé­thodes dif­fé­rentes. Pour ob­te­nir un si­rop plus clair, la marche à suivre consis­tait à conge­ler la sève et en­le­ver la glace qui se for­mait sur le si­rop. On ré­pé­tait l’étape pen­dant quelques nuits. Pour un si­rop de cou­leur ombre, donc plus fon­cé, ils plon­geaient des pierres très chaudes di­rec­te­ment dans la sève et celle-ci s’épais­sis­sait par éva­po­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.