Ré­orien­ter les femmes

L'Etoile - - AMÉNAGEMENT PAYSAGER HECTARE PAR HECTARE - PAR PA­TRICK RI­CHARD

Les femmes, croit-on, hé­sitent à oc­cu­per un mé­tier non tra­di­tion­nel. Or le pro­gramme de ré­orien­ta­tion d'Op­tion Res­source Tra­vail prouve le contraire!

Elles s'ap­pellent Ber­na­dette ou Fran­cine. Elles ont en com­mun d'avoir croi­sé la route de l'or­ga­nisme Op­tion Res­source Tra­vail à une époque char­nière de leur vie. Pour l'une, la fer­me­ture de l'usine Mon­tu­pet de Ri­viè­reBeau­dette a été un élé­ment dé­clen­cheur; pour l'autre, la re­cherche de nou­veaux dé­fis a ser­vi de bou­gie d'al­lu­mage. Quand un mois et de­mi peut chan­ger une vie...

De l'usine à la route

Ba­sé à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field et des­ser­vant Vau­dreuil-Sou­langes, Op­tion Res­source Tra­vail re­lève de l'or­ga­nisme PS Jeu­nesse et ac­com­pagne les femmes à la re­cherche d'un em­ploi non tra­di­tion­nel. Âgé d'une dé­cen­nie, cet or­ga­nisme in­vite les cher­cheuses d'em­ploi à ré­orien­ter leur car­rière et à suivre une courte for­ma­tion de six se­maines.

Cet ap­pren­tis­sage se veut un trem­plin vers une plus longue for­ma­tion. « Nous nous concen­trons sur les mé­tiers non tra­di­tion­nels parce qu'il y a de meilleures pers­pec­tives d'em­ploi et pas beau­coup de femmes », ex­plique Marie-Claude Poi­rier, agente de liai­son.

La fer­me­ture de l'usine Mon­tu­pet, en dé­cembre 2008, a for­cé au chô­mage ou à la re­traite de nom­breux tra­vailleurs. Par­mi eux, Ber­na­dette Ri­cher, de Sa­la­ber­ry-deVal­ley­field, s'est lon­gue­ment in­ter­ro­gée sur son ave­nir. Elle a ren­con­tré une agente d'Em­ploi-Qué­bec qui lui a conseillé de frap­per à la porte d'Op­tion Res­source Tra­vail. L'or­ga­nisme lui a fait pas­ser des exa­mens d'orien­ta­tion et vi­si­ter des écoles. Fi­na­le­ment, à la suite d'une for­ma­tion de six se­maines, elle a étu­dié au Centre de for­ma­tion du trans­port rou­tier SaintJé­rôme, dont cer­tains cours sont don­nés à Vau­dreuil-Do­rion et aux Cèdres.

« Op­tion Res­source voit avec toi ce que tu ai­me­rais faire comme stage. J'ai trou­vé ce que je cher­chais! » té­moigne ma­dame Ri­cher.

Re­tour à l'école

À l'image de sa consoeur, Fran­cine Gagnon a connu Op­tion Res­source Tra­vail un peu par ha­sard. Cette Ri­gau­dienne cher­chait à ré­orien­ter sa car­rière après avoir oeu­vré comme ser­veuse et dans l'amé­na­ge­ment pay­sa­ger. Son pas­sage à Op­tion Res­source Tra­vail a chan­gé sa vie : « Les in­ter­ve­nants sont là pour toi et pour trou­ver un mé­tier qui te met­tra en va­leur. Ils t'ap­portent un sou­tien mo­ral. Il n'y a pas de ju­ge­ment ni de dé­ni­gre­ment. Les jeunes de­vraient avoir ac­cès à ce ser­vice pour s'orien­ter. Sans Op­tion Res­source, je n'au­rais pas su où al­ler. »

Fran­cine Gagnon a fi­na­le­ment étu­dié en gé­nie ci­vil au cé­gep André-Lau­ren­deau. Em­ploi-Qué­bec a as­su­mé le coût de sa for­ma­tion. La jeune femme re­ce­vra son di­plôme en juin.

Cette dé­marche de ré­orien­ta­tion semble plaire aux femmes. « Nous fai­sons un 360 ° sur les mé­tiers pour ai­der les femmes à faire un choix éclai­ré. Les mé­tiers non tra­di­tion­nels de­meurent in­con­nus. Tou­te­fois, les femmes se sentent concer­nées parce qu'elles sont in­sa­tis­faites de leur tra­vail d'avant. Elles se re­trouvent là­de­dans », confie Marie-Claude Poi­rier.

Dix ans après la créa­tion de ce pro­gramme, plus de 400 femmes ont ré­orien­té leur car­rière. Comme quoi la fer­me­ture d'une usine, ou en­core l'in­sa­tis­fac­tion pro­fes­sion­nelle, peut ou­vrir des portes...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.