L’école Sainte-Jus­tine dit non à l’in­ti­mi­da­tion

On a même écrit une chan­son à cet égard

L'Etoile - - ÉDUCATION - (S.F.)

L’école pri­maire Sainte-Jus­tine, à Sainte-Jus­tine-de-New­ton, s’élève à son tour contre l’in­ti­mi­da­tion.

À l’ins­tar de beau­coup d’éta­blis­se­ments de la Com­mis­sion sco­laire des Trois-Lacs, l’école jus­ti­noise a dé­ci­dé d’agir contre ce fléau sans pour au­tant ap­pli­quer le pro­gramme Vers le Pa­ci­fique.

L’idée de base? Sen­si­bi­li­ser les en­fants au phé­no­mène, mais sur­tout les in­ci­ter à dé­ve­lop­per leur es­time de soi et à se res­pec­ter les uns les autres.

« Nous consta­tons dé­jà de beaux ré­sul­tats, de dire fiè­re­ment Thé­ré­sa Mae Ma­rion, tra­vailleuse so­ciale à l’école Sainte-Jus­tine. Douze ate­liers se­ront pré­sen­tés à une di­zaine d’élèves, car nous croyons qu’il ne faut pas seule­ment édu­quer la tête,

mais éga­le­ment le coeur. »

Les élèves An­na­bel Bé­riault et Au­drey Ga­gné, avec l’aide de Cynthia St-Amour, tra­vailleuse so­ciale du Centre de san­té et de ser­vices so­ciaux de Vau­dreuil-Sou­langes, ont com­po­sé la chan­son Sainte-Jus­tine dit non à l’in­ti­mi­da­tion. Cette bal­lade d’une grande qua­li­té se­ra en­re­gis­trée sur CD grâce à l’aval du di­rec­teur d’école Pierre-Yves Le­compte. Cette pièce mu­si­cale traite du cha­grin et de la dé­prime en­gen­drés par l’in­ti­mi­da­tion. La vic­time doit en par­ler et évi­ter de se lais­ser abais­ser par au­trui : une règle de base.

Une chan­son

Cynthia St-Amour, tra­vailleuse so­ciale du Centre de san­té et ser­vices so­ciaux de Vau­dreuil-Sou­langes, en­tou­rée des par­ti­ci­pants des ate­liers sur l’in­ti­mi­da­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.