Nou­veau nom, nou­velle image… même pas­sion!

Les Ré­gates de Val­ley­field, tout sim­ple­ment

L'Etoile - - SUR LES ROUTES DU SUROÎT/SPORTS - (Y.M.)

Les Ré­gates Mol­son Dry de Val­ley­field de­viennent les Ré­gates de Val­ley­field, tout sim­ple­ment.

La Bras­se­rie Mol­son Coors du Ca­na­da a dé­ci­dé de ne pas se pré­va­loir de l’op­tion lui per­met­tant l’in­clu­sion de sa marque Mol­son Dry dans la dé­si­gna­tion com­mer­ciale de l’évé­ne­ment.

As­so­ciée au fes­ti­val de­puis les dé­buts de ce­lui-ci, en 1938, l’en­tre­prise bras­si­cole de­meu­re­rait néan­moins par­te­naire de l’évé­ne­ment. « L’en­tente de com­man­dite avec Mol­son Coors est échue de­puis dé­cembre 2009, et les deux par­ties étu­dient les termes d’un nou­vel ac­cord. Mal­gré des né­go­cia­tions ar­dues, nous prio­ri­sons tou­jours l’adop­tion d’une so­lu­tion ga­gnante pour cha­cun. S’il y a en­tente, celle-ci se­rait pos­si­ble­ment va­lable pour la 72e pré­sen­ta­tion seule­ment », sou­ligne le di­rec­teur gé­né­ral des Ré­gates de Val­ley­field, Mi­chel Poi­rier.

Au cours de sa longue his­toire, l’évé­ne­ment mo­to­nau­tique a por­té dif­fé­rents noms. Une re­pro­duc­tion de la pre­mière page du pro­gramme of­fi­ciel de 1938 in­dique en grosses lettres « Ré­gates in­ter­na­tio­nales de Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field ».

Jus­qu’en 1998, cette ap­pel­la­tion est la plus fré­quem­ment uti­li­sée par les or­ga­ni­sa­teurs de cha­cune des époques. En 1967, an­née de la Con­fé­dé­ra­tion ca­na­dienne et de l’in­ou­bliable Ex­po 67, et en 1976, an­née des Jeux olym­piques de Mon­tréal, Val­ley­field se veut le théâtre des Ré­gates mon­diales. De 1999 à 2009, la marque de bière Mol­son a été in­té­grée dans le mot sym­bole du fes­ti­val : Ré­gates Mol­son Ex de Val­ley­field (de 1999 à 2002) et Ré­gates Mol­son Dry de Val­ley­field (de 2003 à 2009).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.