À l’église de Sainte-Jean­nede-Chantal

La ra­vis­sante Ca­the­rine Du­rand

L'Etoile - - LA UNE - PA­TRICK RI­CHARD JOUR­NA­LISTE pri­chard@heb­dos­du­su­roit.com

Les am­biances feu­trées des quatre der­niers al­bums de l’ar­tiste, spé­cia­le­ment dans l’al­bum Coeurs mi­gra­toires, pa­ru en sep­tembre 2008, ca­dre­ront par­fai­te­ment avec l’en­vi­ron­ne­ment in­ti­miste de l’église per­rot­da­moise.

« Il m’est ar­ri­vé à quelques re­prises de chan­ter dans une église. Ma mu­sique est as­sez at­mo­sphé­rique pour per­mettre ce genre d’ex­pé­rience, a in­di­qué cette an­cienne ca­me­ra­wo­man de Mu­sique Plus. L’église re­pré­sente un cadre qui s’ap­plique bien à mes chan­sons et offre une am­biance unique. »

Ac­tive en mu­sique de­puis la fin des an­nées 1990, Ca­the­rine Du­rand a été sa­luée par la cri­tique lors de la sor­tie de Coeurs mi­gra­toires.

Exal­tante pour les uns, ra­vis­sante pour les autres, elle ap­pa­raît comme un vent frais dans la cultu­re­mu­si­cale qué­bé­coise.

Dou­ceur et mé­lan­co­lie

Le di­manche 30 mai, l’au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète Ca­the­rine Du­rand pren­dra d’as­saut l’église Sainte-Jeanne-de-Chantal. Elle y in­ter­pré­te­ra quelques-unes de ses sa­vou­reuses com­po­si­tions.

« J’ai un cô­té très mélancolique, doux, feu­tré. J’ai ten­dance à écrire des chan­sons lentes; c’est dans mon es­prit mu­si­cal », a nuan­cé la jeune femme.

Mé­lo­diste ap­pré­ciée, la chan­teuse a ber­cé les salles de ses rythmes folks mé­tis­sés de coun­try lors de la der­nière tour­née qué­bé­coise de Fran­cis Ca­brel. Quand elle ne com­pose pas pour elle, Ca­the­rine Du­rand aligne les mots pour ses pairs ou prête son ta­lent à dif­fé­rents pro­jets. En juin, elle se­ra des spec­tacles Carte blanche à Re­née Mar­tel et Toutes les filles aux Fran­co­pho­lies de Mon­tréal. Pour­sui­vant son par­cours touche-à- tout, elle rem­por­tait, en no­vembre, le prix de l’au­teur-com­po­si­teur fran­co­phone par ex­cel­lence au ga­la des Prix de la mu­sique folk ca­na­dienne.

Le 30 mai à 15 h, l’au­teure de la chan­son « Peu im­porte », ayant rem­por­té le prix SOCAN en 2001, se­ra en­tou­rée de cinq mu­si­ciens, dont Martin Far­mer, bas­siste ori­gi­naire de­Notre-Dame-de-l’Île-Per­rot.

Pour as­sis­ter à ce spec­tacle, té­lé­pho­nez à Diane Far­mer au 514 453-3795 ou en­core ren­dez-vous au pres­by­tère de Sainte-Jean­nede-Chantal ou de Sainte-Rose-de-Li­ma ou à la bi­blio­thèque Marie-Uguay. Rap­pe­lons que les pro­fits de ce spec­tacle ser­vi­ront à payer une par­tie des coûts d’ac­qui­si­tion d’un nou­veau che­min de croix dans l’église Sain­teJeanne-de-Chantal.

Le 30mai, Ca­the­rine Du­rand pré­sen­te­ra un spec­tacle aux at­mo­sphères uniques entre les murs de l’église de Sainte-Jeanne-de-Chantal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.