Les soeurs des dunes

Na­tha­lie et Roxanne Cour­chesne par­ti­ci­pe­ront au ral­lye Roses des sables

L'Etoile - - ACTUALITÉ - PAR JUS­TINE GRE­NIER jgre­nier@heb­dos­du­su­roit.com

Ces soeurs ra­content que « l’ul­time dé­cen­nie » les a pous­sées à par­ti­ci­per à ce ral­lye. « Ça fai­sait long­temps que je vou­lais le faire, af­firme Roxanne. Avec ma soeur, on forme l’équipe par­faite. »

Cette aven­ture leur per­met­tra de se dé­pas­ser sur le plan per­son­nel, mais aus­si de ve­nir en aide à l’as­so­cia­tion En­fants du dé­sert. Ob­jec­tif? « Ap­prendre à lire, à comp­ter, à écrire : un droit pour tous. » As­sez, en tout cas, pour mo­ti­ver les deux soeurs. De­puis long­temps, en ef­fet, Na­tha­lie sou­haite par­ti­ci­per à une cause hu­ma­ni­taire. « On se sent im­puis­sant là-de­dans! Sou­vent, j’au­rais tel­le­ment ai­mé pou­voir être là et faire quelque chose. En­fants du

Cer­tains vivent leur crise de la qua­ran­taine en s’ache­tant une voi­ture sport ou en chan­geant de tête. Na­tha­lie Cour­chesne, pour sa part, pré­fère mettre le cap sur le dé­sert ma­ro­cain, ac­com­pa­gnée de sa soeur Roxanne, pour re­le­ver le dé­fi du 10e tro­phée Roses des sables. « C’est le temps ou ja­mais! » dé­clare-t-elle avec en­thou­siasme.

dé­sert, c’est vrai­ment un bel or­ga­nisme. »

Les mil­liers de dol­lars que coûte l’ins­crip­tion à ce ral­lye sont ré­in­ves­tis. « Par exemple, l’an der­nier, des pan­neaux so­laires ont été ins­tal­lés sur des écoles, et 400 en­fants ont re­çu la vi­site de pé­diatres », pré­cise Na­tha­lie. De plus, chaque équipe doit char­ger 50 ki­los de ma­té­riel dans son quatre-quatre et les dis­tri­buer. « Dans l’un des cir­cuits, quand on ar­rive au point d’ar­ri­vée, les en­fants nous at­tendent, ex­plique la soeur aî­née. Je pense que cette par­tie­là se­ra la plus émou­vante. »

Ce ral­lye se dé­rou­le­ra du 7 au 18 oc­tobre 2010. Une pre­mière pour ces femmes pas­sion­nées de voyages. Le tro­phée Rose des sables de­meure une aven­ture à 100 % fé­mi­nine. « L’an der­nier, il y avait 30 équipes fran­çaises et 30 équipes qué­bé­coises », pré­cise Roxanne. Les soeurs tro­que­ront donc les maillots de bain pour quelques fu­sées de dé­tresse, pelles et autres vestes ré­flé­chis­santes.

« On roule à l’an­cienne avec road-book, cartes et bous­sole, mais les moyens uti­li­sés pour la sé­cu­ri­té sont quant à eux de der­nière gé­né­ra­tion », ex­plique-t-on sur le site In­ter­net du ral­lye. Une épreuve ma­ra­thon, en au­to­no­mie, est pré­vue pen­dant 48 heures.

Ceux et celles qui dé­si­rent suivre les aven­tures de l’équipe de Saint-La­zare pour­ront le faire 24 heures par jour, les pé­ri­pé­ties étant dif­fu­sées quo­ti­dien­ne­ment, en di­rect, sur le si­teWeb de Ca­noë. « C’est sûr, qu’on est sur la ligne de dé­part! s’ex­clame Na­tha­lie. Cette an­née, les Qué­bé­coises ga­gne­ront! »

Les soeurs Na­tha­lie et Roxanne Cour­chesne tra­vaillent en­semble de­puis­main­te­nant 15 ans : « Il n’y a ja­mais eu d’ac­cro­chages, confient-elles. On ne s’est ja­mais chi­ca­nées, ni à la mai­son ni au bu­reau. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.