Bien­faits sur l'en­vi­ron­ne­ment

Jar­di­nage

L'Etoile - - AMÉNAGEMENT PAYSAGER -

Le jar­di­nage, en plus d'être un loi­sir agréable, est ex­cellent pour la qua­li­té de votre en­vi­ron­ne­ment et pour votre san­té. • Les plantes pro­duisent de l'oxy­gène. Le jour, elles ab­sorbent du gaz car­bo­nique et re­jettent de l'oxy­gène. Elles vous pro­curent ain­si un élé­ment es­sen­tiel qui vous per­met de res­pi­rer. Fait très in­té­res­sant en cette ère de chan­ge­ments cli­ma­tiques : les plantes sé­questrent le car­bone. • Les plantes ré­duisent la pol­lu­tion at­mo­sphé­rique. De nom­breuses études ont dé­mon­tré que les plantes ab­sorbent, par leurs feuilles, des pol­luants ga­zeux. Elles fixent aus­si sur leurs feuilles les pous­sières, les cendres, le pol­len et d'autres par­ti­cules. Il est main­te­nant ad­mis que les plantes or­ne­men­tales contri­buent à la di­mi­nu­tion du nombre et

de la du­rée des sé­jours dans les hô­pi­taux. • Les plantes équi­librent les tem­pé­ra­tures. Leur pré­sence abaisse la tem­pé­ra­ture am­biante par leur éva­po­trans­pi­ra­tion. En aug­men­tant le taux d'hu­mi­di­té re­la­tive, elles at­té­nuent les re­tom­bées né­ga­tives des îlots de cha­leur ur­bains.

Un ter­rain au bord de l'eau

• Les plantes amé­liorent la qua­li­té de l'eau. En ra­len­tis­sant le ruis­sel­le­ment des eaux en sur­face, elles fa­vo­risent son in­fil­tra­tion dans le sol. C'est par­ti­cu­liè­re­ment vrai dans le cas des bandes ri­ve­raines. Celles-ci ont aus­si pour ef­fet de maî­tri­ser les crues et de lut­ter contre l'éro­sion. En ab­sor­bant les pol­luants conte­nus dans l'eau, plu­sieurs plantes per­mettent sa pu­ri­fi­ca­tion. • Les plantes li­mitent la pol­lu­tion

acous­tique. La pré­sence des plantes amor­tit les bruits, ré­dui­sant du même coup la pol­lu­tion acous­tique. On consi­dère gé­né­ra­le­ment qu'un mètre d'épais­seur de feuillage à la ver­ti­cale fait bar­rage à huit à dix dé­ci­bels. • Les plantes at­tirent les oi­seaux et d'autres es­pèces fauniques. La vé­gé­ta­tion sous toutes ses formes est une al­liée pré­cieuse pour la faune. Un grand nombre d'ani­maux se nour­rit de graines et de fruits. Plu­sieurs uti­lisent les arbres comme per­choir ou pour se pro­té­ger des pré­da­teurs. Les oi­seaux, les in­sectes, mais aus­si cer­tains ani­maux (comme les écu­reuils) uti­lisent les vé­gé­taux pour leur ni­di­fi­ca­tion. Les plantes de votre jar­din par­ti­cipent donc à la di­ver­si­té bio­lo­gique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.