Por­teur de bon­heur

Jar­di­nage

L'Etoile - - AMÉNAGEMENT PAYSAGER -

Le jar­di­nage n’a pas seule­ment des ef­fets po­si­tifs sur l’en­vi­ron­ne­ment, mais aus­si sur ceux qui pra­tiquent cette ac­ti­vi­té si va­lo­ri­sante.

• Les plantes ré­duisent le stress. Se­lon un cher­cheur ca­na­dien, il n’y a pas que des plantes qui poussent dans un jar­din, mais éga­le­ment l’es­time de soi, l’op­ti­misme, la ca­ma­ra­de­rie, la créa­ti­vi­té, la sa­tis­fac­tion, la mo­ti­va­tion, de même que des ap­ti­tudes phy­siques et psy­chiques. Nous pou­vons donc en dé­duire que la pra­tique du jar­di­nage et la culture des plantes or­ne­men-

tales ont des ef­fets po­si­tifs sur le mo­ral. • Les plantes ont des ef­fets po­si­tifs sur la san­té. Elles contri­buent à ré­duire les risques de ma­la­dies (ex. : asthme) et d’in­con­fort (ex. : ca­ni­cule). De plus, cer­taines études dé­montrent qu’elles ac­cé­lèrent le ré­ta­blis­se­ment après une opé­ra­tion chi­rur­gi­cale ou un ac­ci­dent en amé­lio­rant l’état d’es­prit et l’or­ga­nisme du ma­lade. • Un sport sans com­pé­ti­tion. La pra­tique du jar­di­nage est dé­fi­nie comme une ac­ti­vi­té phy­sique douce mais ef­fi­cace. Des études ont dé­mon­tré que 30 mi­nutes de jar­di­nage

équi­valent à 30 mi­nutes de marche. • Le jar­di­nage re­hausse la sa­tis­fac­tion et le

bien-être. • Le jar­di­nage ac­croît la com­mu­ni­ca­tion. La culture de plantes crée sou­vent un contexte de par­tage d’idées, de trucs ou de conseils. Le jar­di­nage per­met l’ou­ver­ture des portes de la com­mu­ni­ca­tion et fa­vo­rise les rap­ports fa­mi­liaux et com­mu­nau­taires, ain­si que la nais­sance de nou­velles ami­tiés. Alors, qu’at­ten­dez-vous? À vos gants, prêts, jar­di­nez!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.