In­ter­dic­tions d’ar­ro­sage main­te­nues

Dans six mu­ni­ci­pa­li­tés

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (M.M.H.)

Ces six mu­ni­ci­pa­li­tés in­ter­disent l’ar­ro­sage ex­té­rieur de­puis la se­maine der­nière, car les ni­veaux d’eau de la ré­gion et à tra­vers le Québec sont ex­trê­me­ment bas. Cette si­tua­tion, avec l’uti­li­sa­tion ex­ces­sive de l’eau par les ci­toyens, a suf­fi à son­ner l’alarme.

« Il faut conscien­ti­ser les gens au très bas ni­veau d’eau dans nos lacs et ri­vières. C’est une si­tua­tion alar­mante, ex­plique Cé­line Legault, de laVille de Pin­court. L’eau n’est pas une res­source in­épui­sable. »

Les ad­mi­nis­tra­tions mu­ni­ci­pales de­man-

Vau­dreuil-Do­rion, Vau­dreuil-sur-le-Lac, Pin­court, Notre-Dame-de-l’Île-Per­rot, Ter­rasse-Vau­dreuil et Saint-La­zare (ré­seau Sainte-Angélique) in­ter­disent l’ar­ro­sage ex­té­rieur mal­gré les quelques averses de­mar­di.

dent donc à leurs ré­si­dents d’adop­ter une conscience ci­toyenne et de ré­duire leur consom­ma­tion d’eau po­table.

Res­tric­tions

L’ar­ro­sage des pe­louses, à l’aide d’un tuyau mu­ni d’un pis­to­let d’ar­ro­sage ou de tout autre dis­po­si­tif, est in­ter­dit, de même que le net­toyage des en­trées, le la­vage des murs ex­té­rieurs et des fe­nêtres et le rem­plis­sage des pis­cines. Seul l’ar­ro­sage de plates-bandes ou de jar­dins sans l’aide d’un tuyau d’ar­ro­sage, donc avec un ar­ro­soir àmain, se­ra to­lé­ré. Il est donc in­ter­dit d’ar­ro­ser la pe­louse à l’aide d’un sys­tème d’ar­ro­sage au­to­ma­tique ou mé­ca­nique ou une lance ou un pis­to­let à fer­me­ture au­to­ma­tique en main.

Au­cun per­mis ne se­ra oc­troyé pour l’ar­ro­sage de nou­velle vé­gé­ta­tion (tourbe, en­se­men­ce­ment, haies…). Les per­mis d’ar­ro­sage et de rem­plis­sage de pis­cines émis res­te­ront en vi­gueur jus­qu’à leur ex­pi­ra­tion.

L’uti­li­sa­tion de l’eau pour les ins­tal­la­tions décoratives (fon­taine, pompe, cas­cade…) est in­ter­dite. Tout la­vage ou la­ve­thon est in­ter­dit.

Des ins­pec­teurs fe­ront des ins­pec­tions, et des constats d’in­frac­tion se­ront don­nés.

Pour ob­te­nir plus d’in­for­ma­tion à ce su­jet, com­mu­ni­quez avec votre ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale. Les mu­ni­ci­pa­li­tés sug­gèrent à leurs ci­toyens de dé­non­cer toute per­sonne ou en­tre­prise qui contre­vient à ces res­tric­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.