Tous en­semble pour nous for­ger une éco­no­mie fu­ture!

L'Etoile - - BILLET -

Dé­jà, le pré­sident du Re­grou­pe­ment des as­so­cia­tions de gens d’af­faires de Vau­dreuil-Sou­langes (RAGAVS), Jean-François Blanchard, nous convie au pro­chain Som­met éco­no­mique de Vau­dreuil-Sou­langes, en­mai 2011.

Or, c’est bien loin, mai 2011. Nous sen­tons l’ur­gence de prendre les­meilleures dé­ci­sions pour notre ave­nir. Qu’al­lons­nous faire d’ici mai 2011? Conti­nuer à po­ser des ques­tions à nos­maires, à notre MRCet à no­treCentre lo­cal de dé­ve­lop­pe­ment (CLD)! En ef­fet, nous n’avons pas l’in­ten­tion de tout leur lais­ser entre les mains. Les 300 par­ti­ci­pants du Som­met s’in­ter­rogent. Quelles sont les pro­chaines étapes? Vou­dront-ils s’im­pli­quer ou plu­tôt lais­se­ront-ils les élus dé­ci­der de leur ave­nir?

Le suc­cès du­Som­met

Le Som­met du 9 juin au Châ­teau Vau­dreuil a connu un suc­cès au-de­là des es­pé­ran­ces­des­par­ti­ci­pants.

Le RAGAVS a créé un­monstre, dans le bon sens du terme. Le Som­met a en ef­fet ras­sem­blé les sept as­so­cia­tions de gens d’af­faires de la ré­gion au­tour d’un ob­jec­tif com­mun. Pas fa­cile à faire, mais en­fin c’est réus­si! Nous sommes en train de prou­ver notre ca­pa­ci­té à tra­vailler en­semble en évi­tant les guerres de clo­chers. L’ave­nir nous di­ra si cette vague se­ra cas­sée par une tem­pête ou plu­tôt uti­li­sée pour pour­fendre les­pa­ra­digmes.

Cette jour­née his­to­rique doit ser­vir de pro­pul­seur pour notre ave­nir, une base so­lide de concer­ta­tion. De tous les­mi­lieux, agri­cul­ture, culture, édu­ca­tion, san­té, com­mu­nau­taire, tra­vailleurs au­to­nomes, pe­tites ou grandes en­tre­prises et même ci­toyens, les par­ti­ci­pants se sont ser­ré les coudes. Tous ont­mis la­mainà la­pâ­te­pour ré­flé­chir ànotre ave­nir.

À pro­pos du nou­veau di­rec­teur gé­né­ral du CLD de Vau­dreuil-Sou­langes, Ju­lien Tur­cotte, je lui fais confiance. Il sau­ra mettre en place les prio­ri­tés du Som­met. Oui au RAGAVS pour la­mo­bi­li­sa­tion du mi­lieu des af­faires. Oui au Som­met pour une­par­ti­ci­pa­tion­tous azi­muts.

Certes, plu­sieurs ques­tions au­raient dû être po­sées bien avant. Dé­jà, nous consta­tons des dom­mages dif­fi­ciles à ré­cu­pé­rer. La cir­cu­la­tion dans Vau­dreuilDo­rion a été sou­vent ci­tée en exemple.

Vau­dreuil etSou­langes à l’unis­son

Vau­dreuil et Sou­langes sont plus que ja­mais prêts à tra­vailler en­semble. Ils sont conscients : unis par un trait d’union, ils de­viennent une puis­sante force pour notre dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique.

Je re­fuse d’ac­cueillir un bou­le­vard Ta­sche­reau, mais je veux une crois­sance pla­ni­fiée et in­tel­li­gente.

Vau­dreuil-Sou­langes se dé­marque par sa qua­li­té de vie re­mar­quable. Ne la dé­trui­sons pas. Gar­dons plu­tôt le cap pour croître dans l’har­mo­nie. Nous ne pour­rons ob­te­nir le­beurre et l’ar­gent­du­beurre. Pour pro­fi­ter de tous les avan­tages de la crois­sance phé­no­mé­nale qui s’an­nonce, nous­de­vrons fai­redes conces­sions.

Gon­flés à bloc, les 300 par­ti­ci­pants du Som­met éco­no­mique de Vau­dreuilSou­langes ont plan­ché sans re­lâche une jour­née en­tière. Mes­sieurs et mes­dames du RAGAVS et du CLD, nous vous avons dans notre mire. Main­te­nant que nous nous sommes fait en­tendre, nous sou­hai­tons tous conti­nuer à tra­vailler en­semble.

Notre iden­ti­té vau­dreuil-sou­lan­geoise, ony croit­plusque ja­mais!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.