L’em­pe­reur au Mu­sée

Martin Le­clerc, pho­to­graphe

L'Etoile - - SORTIES WEEK-END SORTIES - PAR PA­TRICK RI­CHARD

Sa­me­di, le Mu­sée ré­gio­nal de Vau­dreuil-Sou­langes re­ce­vra deux in­vi­tés de marque : le man­chot em­pe­reur et Martin Le­clerc.

Tout deux ont un point en com­mun, et pas n’im­porte le­quel : cha­cun, à sa ma­nière, connaît l’An­tarc­tique, le der­nier conti­nent vierge du globe. Le pre­mier parce qu’il y vit, le se­cond pour y avoir sé­jour­né près d’un an.

L’un comme l’autre se doivent beau­coup. L’em­pe­reur doit en ef­fet sa pré­sence à Vau­dreuil-Do­rion à une ma­gni­fique photo de Martin Le­clerc, et ce der­nier doit à l’em­pe­reur l’un des plus beaux mo­ments de sa vie.

Une folle aven­ture

Le voyage de Jean Le­mire en An­tarc­tique à bord du voi­lier Sed­na a fait cou­ler beau­coup d’encre dans les quo­ti­diens d’ici et d’ailleurs. Il y a cinq ans, ce bio­lo­giste de for­ma­tion s’em­bar­quait à bord d’une folle aven­ture dans l’une des ré­gions les plus in­hos­pi­ta­lières de la pla­nète. L’ac­com­pagne alors une équipe (mé­de­cin, cher­cheurs et cui­si­nier) à la re­cherche de connais­sances que nul livre ne pou­vait conte­nir.

Quelque part, dans sa chambre, le pho­to­graphe sus­pend les cli­chés des der­niers jours pour les faire sé­cher. En re­gar­dant ces bouts de vie, il re­late dans son jour­nal : « Au­jourd’hui, j’ai croi­sé la route de l’em­pe­reur. Ma vie s’est en­ri­chie d’un mo­ment que rien n’ef­fa­ce­ra. »

Ci­néaste amou­reux de la photo

S’il a sou­vent ma­ni­pu­lé la ca­mé­ra pour mettre en images des films in­ou­bliables, Martin Le­clerc vit pour la photo. Il en parle avec émo­tion, il la re­garde avec at­ten­tion, il porte à l’image un soin ar­tis­tique ins­pi­ré.

« La photo est une se­conde na­ture », ex­plique-t-il sim­ple­ment. Dès sa­me­di, cette se­conde na­ture or­ne­ra les murs du Mu­sée, qui re­çoit l’ex­po­si­tion L’An­tarc­tique, au quo­ti­dien.

Em­bar­qué à bord du Sed­na à titre de di­rec­teur de la pho­to­gra­phie, Martin Le­clerc ma­ni­pule la ca­mé­ra vi­déo pour don­ner quelques-unes des ma­gni­fiques images de la sé­rie Mis­sion An­tarc­tique.

Ac­cro­ché à son cou, son Lai­ka, prêt à mé­mo­ri­ser ces images du bout du monde pour le simple plai­sir de pho­to­gra­phier, pour as­sou­vir cette se­conde na­ture.

« L’ex­po­si­tion se veut un peu comme un re­por­tage pho­to­gra­phique que je me suis fait du voyage, af­firme Martin Le­clerc. J’uti­li­sais tou­jours un Lai­ka M4. J'ai pas­sé ma vie à pho­to­gra­phier avec cet ap­pa­reil. Les photos sont en noir et blanc, sim­ple­ment parce que j’aime ça. »

Loin des pro­jec­teurs

Martin Le­clerc a oeu­vré 22 ans à l’Of­fice na­tio­nal du film. Sa contri­bu­tion au ci­né­ma qué­bé­cois, faut-il le rap­pe­ler, est im­mense. Il a tra­vaillé avec les plus grands, dont Pierre Per­rault et Ber­nard Gos­se­lin. Pour­tant, ce Vau­dreuillois, à l’image de son père, Fé­lix, s’est tou­jours te­nu loin des pro­jec­teurs.

En at­ten­dant que le Québec re­con­naisse en­fin les réa­li­sa­tions de ce ci­néaste, le Mu­sée lui ré­serve ses murs, à lui et à deux de ses com­pa­gnons, jus­qu’au 1er août.

François Pré­vost, mé­de­cin à bord du Sed­na, a aus­si as­sou­vi sa soif pho­to­gra­phique lors de cette mis­sion. Il pré­sen­te­ra quelques-uns de ses meilleurs cli­chés. Mar­tine Char­trand ex­pose quant à elle de ma­gni­fiques des­sins réa­li­sés au Québec au mo­ment de l’hi­ver­nage du voi­lier et ins­pi­rés de ses conver­sa­tions avec Martin Le­clerc. « Je fais cette ex­po­si­tion par plai­sir, ra­conte en­fin le pho­to­graphe. Ça donne une autre im­pres­sion du voyage. J’es­père que les gens vont ai­mer ça. »

Cette ex­po­si­tion pren­dra son en­vol ven­dre­di. Sa­me­di, de 14 h à 16 h, l’homme se­ra sur place pour le ver­nis­sage. Voi­là une chance d’en­tendre un vieux se­cret qui n’a plus be­soin d’être gar­dé : Martin Le­clerc a un livre d’his­toires à dé­voi­ler et les images pour l’illus­trer.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.