Hom­mage à la fa­mille Cha­gnon

Prix BNP Pa­ri­bas pour la Phi­lan­thro­pie

L'Etoile - - LA UNE - PAR MÉ­LA­NIE MELOCHE-HOLUBOWSKI mm­ho­lu­bows­ki@heb­dos­du­su­roit.com À la une, Claude Cha­gnon re­çoit le prix des mains de Bau­douin Prot, ad­mi­nis­tra­teur et di­rec­teur gé­né­ral du groupe BNP Pa­ri­bas, et d’OdonVal­let, membre du ju­ry.

Une fa­mille phi­lan­thrope

La fa­mille Cha­gnon, ori­gi­naire de Vau­dreuil-Sou­langes, a re­çu le pres­ti­gieux Prix phi­lan­thro­pique de la Banque Na­tio­nale de Paris.

Ven­dre­di, la BNP Pa­ri­basWealth Ma­na­ge­ment a en ef­fet re­mis pour une troi­sième an­née son Prix BNP Pa­ri­bas pour la Phi­lan­thro­pie in­di­vi­duelle.

Elle or­ga­nise de­puis 2007 une confé­rence in­ter­na­tio­nale an­nuelle sur la phi­lan­thro­pie et le dé­ve­lop­pe­ment du­rable. De­puis 2008, elle dé­cerne un prix de phi­lan­thro­pie in­di­vi­duelle qui sou­ligne les ini­tia­tives re­mar­quables de grandes for­tunes phi­lan­thropes.

Cette an­née, la fa­mille Cha­gnon s’est vu re­mettre le prix en ques­tion. Claude Cha­gnon l’a ac­cep­té au nom de sa fa­mille lors d’une cé­ré­mo­nie en France.

LaBNPPa­ri­bas, pre­mière banque pri­vée de la zone eu­ro et sep­tième banque pri­vée mon­diale, est pré­sente dans près de 30 pays et gère des ac­tifs de 247 mil­liards d’eu­ros.

Les lau­réats ont été sé­lec­tion­nés par un ju­ry in­dé­pen­dant com­po­sé d’ex­perts des sphères ar­tis­tique, cultu­relle, en­tre­pre­neu­riale et as­so­cia­tive, pré­si­dé par Su­zanne Ber­ger, pro­fes­seure en sciences po­li­tiques au Mas­sa­chu­setts Ins­ti­tute of Tech­no­lo­gy, à Boston.

Ce ju­ry a étu­dié le pro­fil de 20 can­di­dats : ré­per­cus­sions so­ciales, in­ves­tis­se­ment fi­nan­cier et per­son­nel, pro­fes­sion­na­lisme, via­bi­li­té et trans­pa­rence. Il a ré­com­pen­sé un bien­fai­teur pour l’en­semble de son ac­tion hu­ma­ni­taire.

La fa­mille Cha­gnon a ain­si été ré­com­pen­sée pour son tra­vail et son en­ga­ge­ment au sein de la Fon­da­tion Lu­cie et An­dré Cha­gnon, qui sou­tient le dé­ve­lop­pe­ment glo­bal de l’en­fant, contri­bue à la pro­mo­tion d’un mode de vie sain et en­cou­rage la per­sé­vé­rance sco­laire chez les jeunes Qué­bé­cois.

Lu­cie et An­dré Cha­gnon ont créé leur fon­da­tion en 1988, qui a pris son es­sor en 2000. Avec le sou­tien de leurs en­fants, ils ont dé­ci­dé d’in­ves­tir 75 % de leurs biens dans cette fon­da­tion pri­vée, la plus im­por­tante au Ca­na­da.

La Fon­da­tion Lu­cie et An­dré Cha­gnon veut s’at­ta­quer aux causes, et non seule­ment aux consé­quences, de la pau­vre­té et de la ma­la­die, par­ti­cu­liè­re­ment chez les en­fants. Elle sou­tient les com­mu­nau­tés dans leurs ac­tions et est à la re­cherche de so­lu­tions no­va­trices, glo­bales et du­rables.

« Notre but est de faire le bien au­tour de nous grâce à la pré­ven­tion, car il vaut­mieux pré­ve­nir que gué­rir », peut-on lire sur le site Web de la Fon­da­tion.

La réus­site édu­ca­tive passe par la pré­ven­tion et l’in­ter­ven­tion pré­coce. En ef­fet, elle ac­croît les chances d’adop­ter un mode de vie sain, es­time la fa­mille Cha­gnon. Celle-ci consi­dère que la réus­site sco­laire per­met le dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel, l’au­to­no­mie in­tel­lec­tuelle, l’in­té­gra­tion dans la vie pro­fes­sion­nelle et la par­ti­ci­pa­tion à la so­cié­té.

En par­te­na­riat avec le gou­ver­ne­ment du Québec, cette fon­da­tion contri­bue à des pro­jets por­teurs, comme Québec en Forme, pour fa­vo­ri­ser l’adop­tion et le main­tien d’une saine alimentation et d’un mode de vie ac­tif chez les jeunes.

An­dré Cha­gnon est pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de cette fon­da­tion, son fils Claude en est le pré­sident et en as­sure la di­rec­tion opé­ra­tion­nelle, et deux autres en­fants, Ch­ris­tian et Isabelle, en sont aus­si membres.

« Une fa­mille humble »

En plus du tra­vail au sein de sa fon­da­tion, la fa­mille Cha­gnon donne temps et ar­gent à plu­sieurs or­ga­nismes de Vau­dreuilSou­langes. Elle ap­puie des pro­jets tels que le Co­mi­té d’ac­tion lo­cal (CAL) de Vau­dreuilSou­langes, la Fon­da­tion des en­fants de Vau­dreuil-Sou­langes et le pro­jet de centre mul­ti­dis­ci­pli­naire àVau­dreuil-Do­rion.

« Les gens ne se doutent pas de tout ce qu’elle re­donne à la com­mu­nau­té. Cette fa­mille est tou­jours très humble », dé­clare le maire de Vau­dreuil-Do­rion, Guy Pi­lon, qui connaît cette fa­mille de­puis son ado­les­cence. « Ce sont des per­sonnes al­truistes. Elles s’im­pliquent pour les en­fants. C’est im­por­tant pour elles », pré­cise-t-il.

La fa­mille veut pré­pa­rer les jeunes à de­ve­nir de bons ci­toyens par l’en­tre­mise de l’ac­ti­vi­té phy­sique et d’une alimentation équi­li­brée.

Lu­cie Va­chon, pré­si­dente du centre mul­ti­dis­ci­pli­naire de Vau­dreuil-Do­rion, rap­pelle que Claude Cha­gnon a lan­cé ce pro­jet : « Il est un ci­toyen en­ga­gé et sen­sible. Il avait la vi­sion de ce centre dé­jà en 2000. »

De son cô­té, Alain Bel­le­ville, du CAL, sou­ligne l’ap­port de la fa­mille Cha­gnon dans l’avan­ce­ment de dos­siers ré­gio­naux. Elle sait mo­bi­li­ser les gens et, avec sa connais­sance de Vau­dreuil-Sou­langes, peut di­ri­ger les pro­jets dans la bonne di­rec­tion, es­time-t-il. Les Cha­gnon de­meurent fi­dèles à leur ré­gion, ajou­teM­meVa­chon.

Le sport a for­gé la gé­né­ro­si­té de cette fa­mille, rap­pelle M. Bel­le­ville. « Par le sport, elle est al­lée cher­cher des va­leurs qui oc­cupent un grand rôle dans sa vi­sion com­mu­nau­taire », té­moigne-t-il.

Mme Va­chon la fé­li­cite de ses nom­breuses ac­tions phi­lan­thropes : « J’es­père que ce prix fe­ra rayon­ner l’en­ga­ge­ment de cette fa­mille. »

PHOTO CY­RIL BRUNEAU

PHOTO DA­NIEL CUILLERIER

Claude Cha­gnon, éga­le­ment ini­tia­teur du pro­jet de centre mul­ti­dis­ci­pli­naire à Vau­dreuil-Do­rion.

PHO­TO­THÈQUE

La fa­mille Cha­gnon a re­çu le prix BNP Pa­ri­bas pour la Phi­lan­thro­pie in­di­vi­duelle. Ici, une photo d’An­dré et Lu­cie Cha­gnon prise dans les an­nées 1990.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.