Séance d’in­for­ma­tion dé­ce­vante

Les Pin­cour­tois de­meurent sur leur faim

L'Etoile - - ACTUALITÉ - YA­NICK MI­CHAUD JOUR­NA­LISTE ymi­chaud@heb­dos­du­su­roit.com

Les ci­toyens de Pin­court étaient conviés lun­di soir à une séance d’in­for­ma­tion sur le rè­gle­ment de mo­di­fi­ca­tion de zo­nage dans le sec­teur de Pointe-au-Re­nard.

Plu­sieurs en sont res­sor­tis dé­çus, s’at­ten­dant à re­ce­voir des ré­ponses plus claires de la part des au­to­ri­tés. « Ça fait ama­teur un peu. Vous ne connais­sez pas la su­per­fi­cie des dé­cou­pages pro­po­sés. Vous nous pré­sen­tez des cartes faites à la main, sur un écran flou. Nous nous at­ten­dions à mieux et à des ré­ponses claires », ont lan­cé des ci­toyens mé­con­tents de la tour­nure de cette ren­contre.

Lors de la der­nière séance ré­gu­lière du conseil mu­ni­ci­pal, les élus avaient pour­tant pro­mis de li­vrer des ré­ponses claires.

Nou­veaux sec­teurs

Ain­si, l’an­cien sec­teur H6-02 au­to­ri­sait la construc­tion d’ha­bi­ta­tions non seule­ment uni­fa­mi­liales mais aus­si mul­ti­fa­mi­liales et d’une coo­pé­ra­tive de 80 lo­ge­ments de cinq ou six étages.

En ver­tu du rè­gle­ment pro­po­sé, le parc Taillon de­vien­drait P6-11, donc un sec­teur « parc » où il se­ra im­pos­sible de construire quoi que ce soit.

De son cô­té, la sec­tion H6-09, à proxi­mi­té de la 44e Ave­nue, se­rait ré­ser­vée aux construc­tions uni­fa­mi­liales.

Le sec­teur H6-02, de plus ou moins 200 000 pieds car­rés, au fond du sec­teur Pointe-au-Re­nard, joux­tant un mi­lieu na­tu­rel, pour­rait quant à lui voir la construc­tion de 80 lo­ge­ments. tive en ques­tion n’est pas en­core chose faite.

En­droit re­clus

Pour de nom­breux ci­toyens, dont les membres de l’As­so­cia­tion des ci­toyens de Pin­court (ACP), l’en­droit n’est pas idéal pour ac­cueillir une coo­pé­ra­tive pour per­sonnes âgées.

« Je com­prends qu’ils (les élus) veulent bien faire en of­frant un lieu de ré­si­dence aux aî­nés. Nous ne sommes pas contre. Nous sommes seule­ment contre le choix de l’en­droit. C’est à plus de trois ki­lo­mètres des ser­vices les plus proches. Les aî­nés ne se­ront pas bien ser­vis. Il y a de meilleurs en­droits pour ça. Nous ne sommes pas les mé­chants qui s’op­posent sys­té­ma­ti­que­ment à tout, mais nous re­fu­sons de nous faire men­tir en plein vi­sage », a ex­pli­qué Gio­van­na Per­nas, de l’ACP, qui ajoute que le taux de po­pu­la­tion des aî­nés à Pin­court est faible.

« On parle de moins de 2% de la po­pu­la­tion. Les aî­nés qui vien­dront s’éta­blir dans cette coo­pé­ra­tive ne se­ront pas d’ici. Il faut se ques­tion­ner », a-t-elle conclu.

La pro­chaine ren­contre du conseil mu­ni­ci­pal au­ra lieu le 12 oc­tobre. Le 9 no­vembre, on tien­dra une consul­ta­tion à 19 h, soit 30 mi­nutes avant la réunion du conseil mu­ni­ci­pal, à 19 h 30.

Les ci­toyens, moins nom­breux que lors des der­nières ren­contres, sont re­par­tis dé­çus de la séance d’in­for­ma­tion de lun­di à l’Om­ni-Centre de Pin­court. Cette séance n’était d’ailleurs pas an­non­cée sur le site In­ter­net de la Ville, contrai­re­ment à ce qui a été pro­mis lors de l’as­sem­blée or­di­naire de sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.