Pro­té­ger ses plants

Ar­ri­vée de l’au­tomne

L'Etoile - - AMÉNAGEMENT PAYSAGER - (M.D.)

Si vous sou­hai­tez voir fleu­rir les vi­vaces et croître les ar­bustes de votre pro­prié­té l’été pro­chain, une bonne pro­tec­tion hi­ver­nale est de­mise.

D’abord, il faut bien connaître la zone de rus­ti­ci­té de votre sec­teur et de vos plantes. Il s’agit de la zone géo­gra­phique dans la­quelle une ca­té­go­rie de plantes est ca­pable de sup­por­ter les tem­pé­ra­tures mi­ni­males moyennes. Il est fa­cile de connaître sa zone sur In­ter­net.

Si vous pos­sé­dez des plantes in­di­gènes, in­utile de les pro­té­ger du froid : elles y sont ha­bi­tuées. Par contre, si vous avez choi­si des vi­vaces fra­giles ou des ar­bustes se­mi­rus­tiques, il vous fau­dra faire quelques ef­forts. Pour as­su­rer une pro­tec­tion hi­ver­nale ef­fi­cace, plu­sieurs­moyens s’offrent à vous. Ain­si, un but­tage, fa­bri­qué à l’aide de paille, de feuilles mortes, de ter­reau ou de terre, se­ra gé­né­ra­le­ment suf­fi­sant pour sous­traire vos plantes aux ri­gueurs du cli­mat qué­bé­cois.

Le but­tage consiste à ra­battre au­tour du pied de la plante une par­tie de la terre des in­ter­valles de plan­ta­tion. Vous pou­vez éga­le­ment uti­li­ser cette mé­thode pour pro­té­ger les bulbes de glaïeuls et de dah­lias, plus fra­giles que ceux des cro­cus et des tu­lipes.

Une bâche en plas­tique trans­pa­rent, ten­due par des pi­quets aux quatre coins ou en­core sou­te­nue au centre pour as­su­rer l’aé­ra­tion, se­ra ce­pen­dant tout aus­si ef­fi­cace. D’ailleurs, c’est la meilleure mé­thode de pro­tec­tion des se­mis au­tom­naux (la lai­tue, par exemple) des nuits plus froides. Ven­dus en quin­caille­ries ou en centres de jar­di­nage, toiles géo­tex­tiles, jute et plas­tiques à bulles pour­raient vous être utiles.

Les ro­siers

Mu­nis­sez-vous d’une toile de pro­tec­tion (du jute ou de la clô­ture à neige) ou d’un cône à ro­sier. Il suf­fit alors de but­ter la base (de 15 à 20 cm de terre), puis d’ins­tal­ler le cône, la toile ou la clô­ture à neige, ces deux der­nières re­te­nues par des pi­quets.

Pour les ro­siers grim­pants, il vous fau­dra un peu plus de tra­vail. Dé­ta­chez les grandes cannes du treillis (ou tout autre sup­port), dé­ra­ci­nez le ro­sier avec pré­cau­tion, cou­chezle sur le sol, puis re­cou­vrez-le de 90 cm de terre. Si l’au­tomne est sec, ar­ro­sez gé­né­reu­se­ment le ro­sier avant que la terre ne gèle. Il fe­ra alors ses ré­serves pour af­fron­ter l’hi­ver.

Les ar­bustes

Il vous fau­dra aus­si pro­té­ger vos ar­bustes contre le froid, l’ac­cu­mu­la­tion de neige, la pluie ver­gla­çante et les ron­geurs, qui ap­pré­cient l’écorce des arbres et des ar­bustes. Une spi­rale blanche per­fo­rée leur as­su­re­ra une pro­tec­tion adé­quate. Un tuyau de drai­nage cou­pé sur toute sa lon­gueur se­ra aus­si ef­fi­cace.

Di­verses mé­thodes vous per­met­tront de bien pro­té­ger vos pe­tits arbres et ar­bustes. D’abord, plan­tez un tu­teur de deux pouces sur quatre pouces. L’uti­li­sa­tion d’une­masse est re­com­man­dée; en ef­fet, uti­li­ser le dos d’une hache pour­rait vous va­loir une belle ci­ca­trice! At­ten­dez que les feuilles tombent, puis at­ta­chez les branches. En­tou­rez l’ar­buste de jute ou d’une toile géo­tex­tile. Évitez les plas­tiques, qui em­pêchent l’air de cir­cu­ler adé­qua­te­ment. Il est im­por­tant de bien si­gna­ler aux dé­nei­geurs la pré­sence des ar­bustes pro­té­gés.

Les co­ni­fères

Cer­tains pro­posent de les lais­ser af­fron­ter l’hi­ver sans pro­tec­tion. D’autres sug­gèrent d’at­ta­cher les branches ou de re­cou­vrir les arbres de jute. Là en­core, n’ou­bliez pas d’ar­ro­ser vos co­ni­fères avant le gel : l’air sec hi­ver­nal a ten­dance à les des­sé­cher.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.