Prendre des cou­leurs

30 000 vi­si­teurs au 13e Fes­ti­val des cou­leurs de Rigaud

L'Etoile - - LA UNE - PAR JUS­TINE GRE­NIER jgre­nier@heb­dos­du­su­roit.com

La re­cette du Fes­ti­val des cou­leurs com­porte plu­sieurs in­gré­dients : pro­gram­ma­tion fa­mi­liale, bonne dose de plein air, par­ti­ci­pa­tion des employés mu­ni­ci­paux et pro­duits du Mar­ché des sa­veurs.

« Le temps est vrai­ment l’in­gré­dient qui a fait mon­ter le gâ­teau, ex­plique le porte-pa­role Ri­chardDu­bois. On­pense qu’il y a euen­vi­ron 30 000 vi­si­teurs. De 14 h à 16 h, on était vrai­ment àpleine ca­pa­ci­té. »

S’il sou­tient que le Fes­ti­val des cou­leurs a connu un franc suc­cès à tous les points de vue, Ri­chard Du­bois a été mar­qué par l’acha­lan­dage de­vant les kiosques du­Mar­ché des sa­veurs.

« On n’avait rien à en­vier à la Sain­teCa­the­rine! ri­gole-t-il. Cer­tains pro­duc­teurs ont été pris de court et ont dû tra­vailler dans la nuit de sa­me­di à di­manche pour être prêts le len­de­main­ma­tin! »

des cou­leurs. « Àre­faire! » lance-t-elle.

Al­ler jouer de­hors

Dans l’en­semble, les fes­ti­va­liers semblent avoir pré­fé­ré le bol d’air frais aux ac­ti­vi­tés in­té­rieures. « Si on avait une co­pie car­bone à faire l’an pro­chain, il fau­drait gar­der les mêmes grandes lignes », d’ajou­ter Ri­chard Du­bois.

La vente de bra­ce­lets fa­mi­liaux pour l’ac­cès aux ac­ti­vi­tés de ma­quillage et aux tours de po­ney, par exemple, adûêtre ar­rê­tée vers16h parce que la de­mande était trop forte. « Il y avait des files d’at­tente. Il fal­lait s’as­su­rer que tout le­mon­de­passe avant la fer­me­tu­redes ac­ti­vi­tés, à17h », pré­cise en­fin­le­porte-pa­role.

PHOTO CYN­THIA CHIAS­SON

Se­lon les or­ga­ni­sa­teurs, le temps clé­ment a joué en fa­veur du Fes­ti­val.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.