La ta­blée de Ber­nard Sé­guin Poi­rier

Du 31 oc­tobre au 31 dé­cembre

L'Etoile - - LA UNE - PAR PA­TRICK RI­CHARD

Fi­dèle à la tra­di­tion, Ber­nard Sé­guin Poi­rier convie la po­pu­la­tion, du 30 oc­tobre au 31 dé­cembre, à son ex­po­si­tion du temps des fêtes.

La ta­blée… Sur ce thème simple et cha­leu­reux, Ber­nard Sé­guin Poi­rier a créé des oeuvres ori­gi­nales où le bon­heur de vivre, ca­rac­té­ris­tique de ses créa­tions, trans­pa­raît l’émail. « C’est le mo­ment de la jour­née où il y a le plus de choses qui sont fê­tées, né­go­ciées et dis­cu­tées, ra­conte l’ar­tiste des Cèdres. La ta­blée est tel­le­ment im­por­tante dans notre vie que j’ai dé­ci­dé de re­créer ces grands ras­sem­ble­ments dans mes ta­bleaux. »

Jus­qu’au der­nier jour de l’an­née

Sa­me­di, cette ex­po­si­tion pren­dra son en­vol. Elle se pour­sui­vra jus­qu’au der­nier jour de l’an­née. Ju­di­cieu­se­ment choi­si en rai­son de la pé­riode des fêtes, où les gens s’unissent pour fes­toyer, le thème de la ta­blée semble ef­fec­tue­run­re­tour dans la so­cié­té d’au­jourd’hui.

« Les gens veulent re­don­ner ce sens fa­mi­lial au­tour des tables, croit Ber­nard Sé­guin Poi­rier. Il est im­por­tant de se réunir. Quand on veut se réunir, c’est au­tour d’une bonne table qu’on le fait. »

De­puis 1982, cet ar­tiste de plus de 40 ans de mé­tier re­çoit, à l’ap­proche de Noël, les ama­teurs d’art et les cu­rieux. Ils vi­sitent la mai­son his­to­rique éri­gée avant 1793 et ré­no­vée de fond en comble par l’ar­tiste émailleur. La grande ga­le­rie et la cha­pelle émaillée, com­po­sée de 167 pan­neaux et inau­gu­réeen2002, font aus­si­par­tiede la­vi­site.

Cet été, plus de 4000 vi­si­teurs ont fran­chi les portes de cet uni­vers ar­tis­tique aux Cèdres.

Cette ex­po­si­tion se­ra pré­sen­tée tous les jours, sauf les lun­dis.

Es­pace pro­jets

Au­tour de l’ex­po­si­tion gra­vitent un en­semble de pro­jets qui font de Ber­nard Sé­guin Poi­rier un am­bas­sa­deur de la ré­gion plu­tôt pro­li­fique. Le pro­jet Es­pace en­fant cadre par­fai­te­ment avec la phi­lo­so­phie adop­tée au fil des ans et des créa­tions. Qua­ran­te­mu­rales ont à ce jour été réa­li­sées au­près de 22 000 en­fants et ado­les­cents de par­tout au Québec. L’une d’elles, la mu­rale Chan­ger le monde, est sur le point d’être ache­vée. Cette oeuvre ma­gis­trale de 40 pieds sur 12 pieds re­pré­sente l’abou­tis­se­ment d’un tra­vail col­lec­tif en­ta­mé l’an der­nier et au­quel plus de 1500 jeunes de 12 à 18 ans de la Di­rec­tion de la pro­tec­tion de la jeu­nesse ont ap­po­sé leur cou­leur.

« La mu­rale de­vait re­flé­ter leur vi­sion du monde ac­tuel, for­mule l’ar­ti­san du pro­jet. Ce­la n’a pas tou­jours été évident. Au dé­part, cer­tains ne vou­laient rien sa­voir, mais ils ne vou­laient plus quit­ter une fois le tra­vail com­men­cé. »

La réa­li­sa­tion de ces oeuvres, rap­pelle le créa­teur, se voit aux quatre coins du Québec, où les jeunes des centres de jeu­nesse, des ré­serves et d’ailleurs mettent la main à la pâte. « Peu im­porte où l’on va, les en­fants sont des en­fants, ils ré­agissent tous de la même fa­çon, té­moigne Sé­guin Poi­rier. En tant qu’ar­tiste, c’est comme si je me don­nais à ces en­fants-là. Ils m’ins­pirent à tra­vers tous ces pro­jets. »

Des fleurs en jan­vier

En plus de la ga­le­rie Grif­finArt, àMon­tréal, l’em­preinte de Ber­nard Sé­guin Poi­rier est vi­sible sur la Rive-Sud, où le com­plexe Dix-30 pren­dra bien­tôt les cou­leurs de l’ar­tiste. « Nous avons tra­vaillé sur les ma­quettes de grandes mu­rales qui se­ront réa­li­sées sur un thème très éco­lo­gique et qui at­teignent jus­qu’à 35 pieds de haut sur 14 pieds de large », évoque-t-il.

En marge de tous ces pro­jets, le Cé­dreau re­tourne sur des sen­tiers connus avec deux autres pu­bli­ca­tions. La pre­mière, le ca­len­drier 2011, un 22e, pré­sente des pay­sages flo­raux. Cette an­née, tous les pro­fits de la vente de ce ca­len­drier se­ront ver­sés à la Fon­da­tion du Centre de jeu­nesse de Mon­tréal. Puis l’ar­tiste lais­se­ra l’émail de cô­té le temps de pu­blier un sixième livre, ou­vrage d’art stric­te­ment ar­tis­tique, dé­voile-t-il, qui pré­sen­te­ra une cin­quan­taine de ses oeuvres com­men­tées.

60000sou­pers plus loin

Le 6 no­vembre, la ga­le­rie des Cèdres re­ce­vra un 60 000e vi­si­teur des tra­di­tion­nels soupers-ate­liers dans la cha­pelle émaillée. Ces soupers de créa­tion ont for­te­ment in­fluen­cé la construc­tion de la cha­pelle. En ef­fet, avant 2002, ces soupers se don­naient dans la mai­son.

« Les en­fants s’en sou­viennent, il y avait beau­coup d’ac­tion! » se re­mé­more Sé­guin Poi­rier. Peu im­porte le pro­jet, l’homme a à coeur son art, pour le­quel, tient-il à le pré­ci­ser, il suf­fit de peu de choses : « Pour faire du sport ou prendre l’air, on peut y al­ler avec rien. Un bal­lon suf­fit. En art, c’est la même chose! »

Ac­tif un peu par­tout dans la pro­vince, Ber­nardSé­guin Poi­rier n’ou­blie pas de s’in­ves­tir dans Vau­dreuil-Sou­langes, où quelques écoles af­fichent les créa­tions col­lec­tives qu’il a lan­cées. Par contre, il s’in­surge contre la po­li­tique cultu­relle de la MRC de Vau­dreuilSou­langes. Se­lon lui, cette po­li­tique ne touche pas suf­fi­sam­ment les nom­breux ar­tistes de la ré­gion.

Les Heb­dos du Su­roît re­vien­dront sur cette ques­tion dans leur li­vrai­son de sa­me­di.

PHOTO CYN­THIA CHIAS­SON

Bien­tôt, le com­plexe Dix-30 de Brossard se­ra or­né des oeuvres de Ber­nard Sé­guin Poi­rier.

L’es­pace de créa­tion de l’ar­tiste aux Cèdres : une mai­son his­to­rique, une ga­le­rie et une cha­pelle émaillée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.