Réunion sur le puits Rit­chie

Vau­dreuil-Do­rion

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (M.M.H.)

Jeu­di, les ci­toyens dont l’ha­bi­ta­tion est des­ser­vie par le puits Rit­chie ob­tien­dront des ré­ponses re­la­ti­ve­ment à un avis d’ébul­li­tion en vi­gueur de­puis la fin du mois d’août.

La Ville de Vau­dreuil-Do­rion tien­dra en ef­fet une séance d’in­for­ma­tion le 18 no­vembre à 18 h 30 dans la salle du conseil­mu­ni­ci­pal, et le maire fe­ra le point sur la si­tua­tion.

La Ville au­rait ob­te­nu de l’in­for­ma­tion re­la­tive aux ré­sul­tats d’une ana­lyse et de­vrait pro­po­ser des so­lu­tions à ces ci­toyens, a in­di­qué le maire Guy Pi­lon. Des ex­perts vul­ga­ri­se­ront les don­nées tech­niques.

De­puis le 31 août, une tren­taine de ré­si­dences dans l’ouest de la ville doivent faire bouillir leur eau pen­dant une mi­nute avant de la consom­mer. Le 24 août, une ana­lyse avait ré­vé­lé la pré­sence de vi­rus co­li­phages F-spé­ci­fiques dans l’eau brute du ré­seau. Le mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment avait alors or­don­né à la Ville d’en­tre­prendre une étude ap­pro­fon­die pour dé­ter­mi­ner la source du pro­blème. Le maire avait tou­te­fois in­di­qué que cette étude pour­rait né­ces­si­ter trois mois. LaVille de­mande à ses ci­toyens de li­mi­ter leur pré­sence à un re­pré­sen­tant par ha­bi­ta­tion, à cause de la gran­deur de la salle.

Achats rem­bour­sés?

En séance de conseil mu­ni­ci­pal lun­di, le maire a confir­mé qu’il son­geait à rem­bour­ser les ci­toyens consom­mant de l’eau em­bou­teillée de­puis l’en­trée en vi­gueur de cet avis d’ébul­li­tion.

Un ré­sident, Bob Cor­ri­veau, lui a re­mis une liste de ci­toyens af­fir­mant ne pas avoir ache­té ré­gu­liè­re­ment de l’eau em­bou­teillée avant l’avis d’ébul­li­tion. Guy Pi­lon avait dé­cla­ré pré­cé­dem­ment que les ci­toyens de­vraient prou­ver qu’ils n’uti­li­saient pas dé­jà de l’eau em­bou­teillée.

« Seules deux per­sonnes ont des dis­tri­bu­teurs d’eau dans le sec­teur », a in­di­qué M. Cor­ri­veau.

Le maire a ex­pri­mé son mé­con­ten­te­ment à l’égard de cer­tains ci­toyens : « Vous dites à tous que nous n’avons rien fait pour vous, que nous sommes les mé­chants. Ce n’est pas vrai! Oui, il y a eu quelques er­reurs de com­mu­ni­ca­tion au dé­but, mais nous avons dé­jà dé­pen­sé plus de 70 000 $ dans votre sec­teur. Ar­rê­tez de m’acha­ler pour quelques sous! Nous pour­rions vous re­fi­ler la fac­ture! »

« J’es­père que vous avez dé­pen­sé cet ar­gent dans notre sec­teur! lui a ré­pon­du une ci­toyenne. J’y vis de­puis 11 ans, et c’est la pre­mière fois que la Ville doit dé­pen­ser pour des ré­pa­ra­tions au puits. »

Le maire a ré­ité­ré que les ci­toyens ob­tien­dront toutes les ré­ponses à leurs ques­tions jeu­di soir. « Nous al­lons vous pro­po­ser quelques so­lu­tions et nous al­lons ré­gler le pro­blème. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.