Ka­ri Bow­ser, ins­truc­trice de la tech­nique Pa­rel­li

L'Etoile - - SPORTS - PAR EVE­LYNE VILLERS evil­lers@heb­dos­du­su­roit.com

En 2005, le cé­lèbre Don Hal­la­day a don­né un ate­lier sur la mé­thode Pa­rel­li à SaintLa­zare. La par­ti­ci­pante Ka­ri Bow­ser s’est alors sentie in­ter­pel­lée. Les mé­thodes tra­di­tion­nelles de dres­sage de l’époque n’of­fraient pas les ré­sul­tats es­comp­tés sur son che­val. Im­pres­sion­née par ces nou­velles fa­çons de faire, elle a ache­té un DVD et l’équi­pe­ment de base pour en­tre­prendre le pro­gramme Pa­rel­li. Cinq ans plus tard, elle en­seigne la tech­nique Pa­rel­li au sol en­laisse. La tech­nique Pa­rel­li, du nom de son fon­da­teur, Pat Pa­rel­li, adepte de l’équi­ta­tion étho­lo­gique, compte quatre « sa­voirs », ou dis­ci­plines : au sol en laisse, au sol en li­ber­té, de style libre en selle et, en­fin, de fi­nesse en selle. Bow­ser, qui dé­tient une étoile Pa­rel­li, ai­me­rait se rendre en 2011 à Pa­go­sa Springs, aux États-Unis, pour dé­cro­cher sa se­conde étoile et en­sei­gner la li­ber­té et le style libre. L’élève ap­pren­dra les ru­di­ments de la tech­nique au pre­mier ni­veau et les per­fec­tion­ne­ra au qua­trième. Plus il ex­cel­le­ra à un jeu, plus il au­ra de la fa­ci­li­té à ma­ni­pu­ler et à mon­ter son che­val au quo­ti­dien, et ce, peu im­porte la dis­ci­pline. D’ailleurs, la re­la­tion homme-che­val de­vrait tou­jours pri­mer. Il faut ce­pen­dant conso­li­der la base avant de pen­ser à une spé­cia­li­sa­tion, ce que grand nombre de ca­va­liers ne sont pas prêts à faire, dé­plore Bow­ser. Et le jeu le plus dif­fi­cile à ap­prendre? « Pro­ba­ble­ment le jeu du yoyo », ré­pond l’ins­truc­trice. Il im­porte de dé­ve­lop­per lé­gè­re­té, vi­tesse et dis­tance dans tous les jeux pour être plus ef­fi­cace.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.