Des gestes qui aident à sup­por­ter l’épreuve

L'Etoile - - C’EST MON OPINION -

La ma­la­die est une épreuve que plu­sieurs tra­versent, sur­tout à un âge avan­cé. Ge­ne­viève, que je consi­dère tou­jours comme ma belle-fille, puis­qu'elle est la ma­man de mon pe­tit­fils Vincent, l'a, elle, vé­cue au dé­but de la tren­taine.

Il y a quelques an­nées, on lui a diag­nos­ti­qué un can­cer du sein. Ce furent les an­goisses et les trai­te­ments ha­bi­tuels. Elle était consi­dé­rée comme en ré­mis­sion. Il y a en­vi­ron un mois, les mé­de­cins lui ont dé­cou­vert une tu­meur au cer­veau. Elle est la ma­man de deux jeunes en­fants : Vincent, l'aî­né, qui va à l'école pri­maire, et Ma­ve­rick, qui a com­men­cé la ma­ter­nelle cette an­née.

Ce qui suit, je sup­pose, res­semble à bien des his­toires. On s'or­ga­nise. Pat, le conjoint de Ge­ne­viève, s'oc­cupe des en­fants. La se­maine, les en­fants res­tent chez moi, car Pat part trop tôt le ma­tin. Les proches es­saient d'ai­der de leur mieux.

Je vous ra­conte tout ce­la pour en ar­ri­ver à pré­ci­ser que Ge­ne­viève tra­vaille comme ser­veuse au Res­tau­rant-bar Sun­ny's, à Vau­dreuil-Do­rion, pro­prié­té de Nan­cy et Jo­hanne Quane. Quand elles ont su que Ge­ne­viève vi­vait un autre épi­sode dif­fi­cile, les pro­prié­taires ont im­mé­dia­te­ment ré­agi. Leur chef nous en­voie de­puis deux se­maines des re­pas pré­pa­rés en por­tions in­di­vi­duelles pour nour­rir les gar­çons de Ge­ne­viève. Nous avons re­çu ces plats dé­li­cieux, qu'on peut conge­ler. Je suis coif­feuse et très oc­cu­pée. Quel sou­la­ge­ment de ne pas avoir à pré­pa­rer les re­pas des en­fants. En plus, les pro­prié­taires ont ache­té des vê­te­ments chauds pour Ge­ne­viève, qui sor­ti­ra de l'hô­pi­tal en hi­ver. Des ac­ti­vi­tés-bé­né­fice ont aus­si été or­ga­ni­sées pour amas­ser de l'ar­gent pour ai­der la pe­tite fa­mille.

Je ne suis pas une cri­tique de res­tau­rants ni de bars, mais je peux vous dire une chose : la gé­né­ro­si­té de ces gens-là m'im­pres­sionne et je veux leur té­moi­gner ici ma gra­ti­tude. MER­CI pour tout. Vous ne sa­vez pas à quel point je vous suis re­con­nais­sante.

Ge­ne­viève a été opé­rée la se­maine der­nière. On at­tend des ré­sul­tats d'ici quelques se­maines. L'opé­ra­tion s'est bien dé­rou­lée, et, pour le mo­ment, tout le monde se porte bien...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.