At­ten­tion! Sur­face glis­sante!

L'Etoile - - LIBRES -

L’As­so­cia­tion pro­vin­ciale des construc­teurs d’ha­bi­ta­tions du Québec (APCHQ) rap­pelle aux pro­prié­taires d’uti­li­ser à bon es­cient les sels de dé­gla­çage afin d’évi­ter que la sur­face des bal­cons en ci­ment ne s’écaille ou ne s’ef­frite.

Res­tric­tions des fa­bri­cants

Plu­sieurs centres de dis­tri­bu­tion de ma­té­riaux vendent des sels de dé­gla­çage sans faire de mise en garde à l’égard de leurs ef­fets né­fastes sur les dalles et les ga­le­ries en bé­ton. Or les fa­bri­cants sont una­nimes : les consom­ma­teurs doivent évi­ter d’ap­pli­quer ces pro­duits sur de nou­velles sur­faces et res­pec­ter le mode d’em­ploi.

Le bé­ton uti­li­sé pour la cou­lée des bal­cons et des trot­toirs est as­su­jet­ti à des règles du Code de construc­tion du Québec. Ce­pen­dant, des ma­té­riaux âgés de moins de deux ans ren­ferment des chaux libres qui ré­agissent très mal aux chlo­rures conte­nus dans les sels de dé­gla­çage.

Les fa­bri­cants re­com­mandent éga­le­ment d’as­sé­cher la sur­face de la ga­le­rie avec un linge pour évi­ter que l’eau de fonte – qui ré­sulte de l’ap­pli­ca­tion de sels – ne pé­nètre le ci­ment. Cette der­nière re­com­man­da­tion s’avère dif­fi­ci­le­ment ap­pli­cable, étant don­né les pé­riodes de grands froids qu’on connaît au Québec.

Re­com­man­da­tions de l’APCHQ

L’APCHQ pri­vi­lé­gie l’uti­li­sa­tion de sable ou de fin gra­vier. Ces pro­duits né­ces­sitent certes plus d’en­tre­tien, mais sont un gage de pro­tec­tion du bé­ton de votre bal­con. Vu les dé­gâts que peuvent cau­ser les sels de dé­gla­çage, mieux vaut vous abs­te­nir d’en sau­pou­drer votre bal­con. La photo ci­des­sous illustre bien ce type de dé­gâts.

Un es­ca­lier de bé­ton dont la sur­face des marches s’écaille.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.