Dans l’odeur du char­bon de bois

Le re­tour d’Haïti de Marie-Éliane Wart

L'Etoile - - ACTUALITÉ - PA­TRICK RI­CHARD JOUR­NA­LISTE pri­chard@heb­dos­du­su­roit.com

Marie-Éliane Wart re­vient d’un sé­jour d’une se­maine en Haïti. Sept jours en pleine cam­pagne élec­to­rale, en pleine mi­sère, en pleine mis­sion pour ap­por­ter son aide aux en­fants que sa fon­da­tion par­raine.

« Haïti est un mi­racle per­ma­nent. Ici, nous sommes au pa­ra­dis. » Marie-Éliane Wart, pré­si­dente et fon­da­trice de Fra­ter­ni­té Haïti des Trois-Lacs, dresse ce constat quelques heures seule­ment après avoir re­trou­vé avec joie la fraî­cheur du Québec. Elle a par­cou­ru les routes ca­bos­sées de la perle des An­tilles, qui a per­du son éclat d’an­tan. « La si­tua­tion du peuple haï­tien est ca­tas­tro­phique, écri­vait Marie-Éliane Wart aux par­rains et mar­raines d’or­phe­lins haï­tiens dans le compte ren­du de son voyage. Pas d’eau propre ni d’élec­tri­ci­té et une pous­sière blanche par­tout le long des routes, en prime une odeur de char­bon de bois. » an­nées s’ajoutent les dé­sastres cau­sés par la main de l’homme. Dé­boi­se­ment, pé­riode d’élec­tion trouble, exer­cice dé­mo­cra­tique pé­nible, femmes et en­fants aban­don­nés : les causes de la ca­la­mi­té sont mul­tiples. Quant au cho­lé­ra, am­ple­ment mon­tré par les mé­dias d’ici, le peuple haï- quille­ment forme au rythme de l’ar­gent ver­sé par les dif­fé­rents or­ga­nismes hu­ma­ni­taires de par le monde. « Les ou­vriers tra­vaillent fort, au pic et à la pelle. Ils portent le ci­ment dans des chau­dières à la force de leurs poi­gnets par une cha­leur de trente de­grés Cel­sius », rap­porte la voya­geuse.

Ren­con­trés en sol haï­tien, des or­phe­lins par­rai­nés par les gens de la fon­da­tion ont été pris en photo. L’un avec un pe­tit ca­deau pré­pa­ré spé­cia­le­ment pour lui, l’autre avec un sou­rire de « trois pieds » au vi­sage, un der­nier la mine dé­con­fite dans son ha­bit bleu ciel. Tous ces en­fants sont té­moins de l’en­fer que vit leur pays. En même temps, ils in­carnent l’es­poir, ils sont l’ave­nir. Cet es­poir, nour­ri par les dons, le ré­con­fort et la fra­ter­ni­té, re­pré­sente peu­têtre la fon­da­tion sur la­quelle se construi­ra la so­cié­té haï­tienne de de­main.

La pe­tite Sis­si, re­trou­vée dans un champ par des sol­dats, se ré­gale au­jourd’hui d’une su­cette du haut de ses deux ans et de­mi aux cô­tés de Marie-Éliane Wart. Un mi­racle per­ma­nent, à 2993 ki­lo­mètres de Vau­dreuil-Sou­langes. « Le Ca­na­da, c’est le pa­ra­dis, et le monde se plaint en­core! » s’ex­clame Marie-Éliane Wart, qui n’a pas en­vie de mon­ter son sa­pin de Noël. Cette an­née, elle pré­pa­re­ra plu­tôt sa crèche en pen­sant à tous ces vi­sages là-bas. Le peuple haï­tien im­plore Dieu par­tout. Avec un peu de chance, cet ap­pel se­ra en­ten­du.

PHO­TO­THÈQUE

Une tête blanche en­tou­rée de di­zaines de robes bleues.

PHO­TO­THÈQUE

Marie-Éliane Wart et Sis­si, la mi­ra­cu­lée re­bap­ti­sée Es­pé­rance Jé­rôme par les soeurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.