De meilleures condi­tions pour les en­sei­gnantes en re­trait pré­ven­tif

Le dos­sier des EHDAA, tou­jours chaud

L'Etoile - - ÉDUCATION - (M.M.H.)

La Fé­dé­ra­tion au­to­nome de l’en­sei­gne­ment (FAE), qui re­pré­sente no­tam­ment 32 000 en­sei­gnants au Québec, a ac­cep­té les offres du gou­ver­ne­ment, soit une meilleure ré­mu­né­ra­tion lors d’un re­trait pré­ven­tif.

Réu­nies en conseil fé­dé­ra­tif de né­go­cia­tion, les dé­lé­guées de la FAE ont ac­cep­té le pro­jet d’en­tente sur les clauses éco­no­miques au­près du gou­ver­ne­ment qué­bé­cois. Cette en­tente se­ra par consé­quent re­com­man­dée pour adop­tion aux en­sei­gnants en as­sem­blée gé­né­rale, no­tam­ment le 9 dé­cembre.

Cet au­tomne, la FAE a ac­cep­té l’en­tente de prin­cipe sur les clauses sec­to­rielles. Elle es­ti­mait tou­te­fois que ces femmes étaient vic­times de dis­cri­mi­na­tion sur le plan fi­nan­cier. « Nous avons pour­sui­vi la né­go­cia­tion, convain­cus qu’il y avait un prin­cipe im­por­tant à dé­fendre pour la re­con­nais­sance des droits des en­sei­gnantes en­ceintes », a dé­cla­ré le pré­sident de la FAE, Pierre St-Ger­main.

Ain­si, à l’is­sue des né­go­cia­tions, les en­sei­gnantes ne se­ront plus pé­na­li­sées fi­nan­ciè­re­ment lors­qu’elles se pré­vau­dront d’un re­trait pré­ven­tif pen­dant leur gros­sesse.

EHDAA, en­core un com­bat

Ce­pen­dant, la FAE rap­pelle l’im­por­tance de ré­gler le dos­sier des élèves en dif­fi­cul­té, point tou­jours en né­go­cia­tion. « On ne peut igno­rer que le pro­blème de l’in­té­gra­tion des élèves han­di­ca­pés ou en dif­fi­cul­té d’adap­ta­tion ou d’ap­pren­tis­sage (EHDAA) de­meure en­tier. Nous avons conve­nu avec le gou­ver­ne­ment de pour­suivre les dis­cus­sions au sein d’un co­mi­té pa­ri­taire na­tio­nal sur cette ques­tion. La nou­velle mi­nistre de l’Édu­ca­tion a pro­mis des ré­sul­tats d’ici juin pro­chain, et nous croyons qu’il y a là une obli­ga­tion de ré­sul­tat », a ajou­té M. St-Ger­main.

Les classes or­di­naires ne peuvent ré­pondre aux be­soins de tous les élèves, es­time la FAE, qui dé­plore les ef­fets né­ga­tifs de l’in­té­gra­tion sur l’en­semble des élèves et la dé­té­rio­ra­tion des condi­tions de tra­vail du per­son­nel en­sei­gnant. De leur cô­té, les en­sei­gnants ré­clament plus d’aide pour re­cons­ti­tuer la com­po­si­tion de la classe. Ils es­pèrent être mieux épau­lés par du per­son­nel spé­cia­li­sé et un sou­tien tech­nique ap­pro­prié.

« Il y a là tout un chan­tier, une lourde com­mande pour le co­mi­té pa­ri­taire na­tio­nal qui doit pour­suivre les tra­vaux in­ache­vés de la né­go­cia­tion. Je tiens à af­fir­mer que nous n’avons sur­tout pas l’in­ten­tion de bais­ser les bras de­vant l’énorme tâche qui nous at­tend. Il y a une lutte à pour­suivre, et nous se­rons très ac­tifs pour pro­po­ser des so­lu­tions qui tiennent compte de la réa­li­té vé­cue par le per­son­nel en­sei­gnant et tous les élèves, et ce, dans le res­pect de la mis­sion de l’école pu­blique », a pré­ci­sé M. St-Ger­main.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.