« Les chauf­fards ont ga­gné »

L'Etoile - - SONDAGE CHRONIQUE 911 SÉCURITÉ -

La dé­ci­sion de Québec de re­ti­rer du pro­jet de loi 71 les sanc­tions en­vers les conduc­teurs au taux d’al­coo­lé­mie de 0,05 mg/l et plus consti­tue une grave er­reur, et même un re­cul en ma­tière de lutte contre la conduite en état d’ébrié­té, sou­tientMADD Ca­na­da.

Les mères contre l’al­cool au vo­lant Ca­na­da (MADD) se disent tou­te­fois fort sa­tis­faites de l’ap­pro­ba­tion des me­sures à l’égard des jeunes conduc­teurs, à sa­voir l’im­po­si­tion d’une li­mite du taux d’al­coo­lé­mie de 0,00 mg/l jus­qu’à 21 ans. Elles sont tou­te­fois ex­trê­me­ment dé­çues qu’une par­tie im­por­tante du pro­jet de loi 71, soit le pro­gramme de sus­pen­sion ad­mi­nis­tra­tive de courte du­rée pour les conduc­teurs au taux d’al­coo­lé­mie de 0,05 mg/l et plus, ait été aban­don­née à la der­nière mi­nute.

Se­lon MADD Ca­na­da, des re­cherches et des études ont clai­re­ment dé­mon­tré que les fa­cul­tés né­ces­saires à une conduite au­to­mo­bile sé­cu­ri­taire sont affaiblies à des taux d’al­coo­lé­mie très bas. Les conduc­teurs dont le taux d’al­coo­lé­mie est de 0,05 mg/l et plus sont donc beau­coup plus à risque d’être im­pli­qués dans une col­li­sion.

« Cette ques­tion a été étu­diée et ana­ly­sée. Les sanc­tions ont été re­com­man­dées par la Table qué­bé­coise de la sé­cu­ri­té rou­tière. Elles ont été dé­bat­tues en com­mis­sion par­le­men­taire plus tôt cette an­née et ont re­çu l’ap­pui de toutes les or­ga­ni­sa­tions spé­cia­li­sées en sé­cu­ri­té des tran­sports », pré­cise le chef de di­rec­tion de MADD Ca­na­da, An­drewMu­rie.

Les op­po­sants à ces sanc­tions ont ré­pan­du de nom­breux mythes au su­jet des pro­grammes à l’in­ten­tion des conduc­teurs au taux d’al­coo­lé­mie de 0,05 mg/l et plus. Ils ont lais­sé en­tendre que ces sanc­tions pé­na­li­se­raient le bu­veur so­cial res­pon­sable et pré­disent qu’elles cau­se­ront un tort ir­ré­pa­rable aux bars et aux res­tau­rants.

Or la réa­li­té est tout autre : des don­nées re­con­nues et fiables dé­montrent qu’un tel pro­gramme n’af­fec­te­rait en rien ce que la ma­jo­ri­té des Ca­na­diens consi­dèrent comme une consom­ma­tion so­ciale res­pon­sable.

Entre-temps, en cette pé­riode fes­tive, les fê­tards peuvent comp­ter sur les bé­né­voles d’Opé­ra­tion Nez rouge, qu’il est pos­sible de joindre au 450 424-4011.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.