Lé­gère hausse de taxes à Pin­court

Plus du cin­quième du bud­get aux quotes-parts

L'Etoile - - ACTUALITÉ - PAR YA­NICK MI­CHAUD ymi­chaud@heb­dos­du­su­roit.com

La Ville de Pin­court a adop­té, lors d’une séance spé­ciale à la mi-dé­cembre à l’Om­ni-Centre, son bud­get de 2011 en pré­sence d’une di­zaine de ci­toyens.

Ce bud­get, en hausse de 5,22 % com­pa­ra­ti­ve­ment à l’an der­nier, s’élève à 19 495 200 $. La hausse des coûts d’ex­ploi­ta­tion s’ex­plique en grande par­tie par un ac­crois­se­ment des quotes-parts im­po­sées par lé­gis­la­tion, no­tam­ment en ce qui a trait à la hausse de 1 % de la taxe de vente du Québec et celle des re­de­vances exi­gées pour l’éli­mi­na­tion des or­dures. L’en­semble de ces quotes-parts, no­tam­ment exi­gées par voie lé­gis­la­tive au pro­fit no­tam­ment de l’Agence mé­tro­po­li­taine de trans­port, de la Com­mu­nau­té mé­tro­po­li­taine de Mon­tréal, de la Sûreté du Québec et de la MRC de Vau­dreuilSou­langes, re­pré­sente 20,7 % du bud­get, soit 4 035 187 $.

Et le conseil mu­ni­ci­pal s’est fixé des ob­jec­tifs. En ef­fet, les élus dé­si­rent entre autres amé­lio­rer l’en­semble des com­mu­ni­ca­tions avec les ci­toyens, sti­mu­ler le dé­ve­lop­pe­ment com­mer­cial et main­te­nir, voire haus­ser, la qua­li­té des ser­vices aux ci­toyens.

Par ailleurs, afin de main­te­nir l’ef­fi­ca­ci­té des pre­miers ré­pon­dants, et sur­tout d’as­su­rer une cou­ver­ture en tout temps, ce ser­vice, qui était dis­pen­sé en ver­tu d’une en­tente contrac­tuelle au­près d’un or­ga­nisme à but non lu­cra­tif, se­ra dé­sor­mais in­té­gré au ser­vice d’ur­gence et de sé­cu­ri­té pu­blique mu­ni­ci­pal. Le bud­get a donc pré­vu l’em­bauche d’employés ad­mi­nis­tra­tifs au sein de la bri­gade d’in­cen­die et des tra­vaux pu­blics. Ce qui ex­plique la hausse de 9,59 % du coût de la main-d’oeuvre, de 4 370 900 $ cette an­née.

Lé­gère hausse

La Ville a ce­pen­dant vou­lu mi­ni­mi­ser les consé­quences de ces aug­men­ta­tions de coût sur ses contri­buables. La hausse de l’avis d’im­po­si­tion est donc en des­sous de l’in­fla­tion de 2,8 % pré­vue dans la ré­gion de Mon­tréal en 2011. Elle re­pré­sen­te­ra en moyenne 2,48 % de l’avis d’im­po­si­tion, soit 57,24 $ pour une mai­son-type à Pin­court ( une pro­prié­té de 196 305 $).

Ce ré­sul­tat fait suite à une ana­lyse ser­rée des dé­penses à ef­fec­tuer dans les ser­vices mu­ni­ci­paux, conju­guées à la baisse du taux d’im­po­si­tion à la su­per­fi­cie pour rem­bour­ser no­tam­ment les dettes de la Ré­gie de l’eau de L’Île-Per­rot et de la So­cié­té d’as­sai­nis­se­ment des eaux du Québec.

Le maire Yvan Car­di­nal a in­di­qué aux ci­toyens pré­sents à l’Om­ni-Centre qu’il était par­ti­cu­liè­re­ment fier de ce bud­get, dont le conseil a su mi­ni­mi­ser les consé­quences de la hausse des coûts de tous les sec­teurs d’ac­ti­vi­té. « Et ce, tout en fai­sant en sorte que les hausses servent d’abord et avant tout à l’amé­lio­ra­tion des ser­vices de la Ville, pro­fi­tant ain­si à tous les ci­toyens. L’ob­jec­tif ul­time reste de ré­duire le taux d’im­po­si­tion. Et ce se­ra pos­sible en di­ver­si­fiant notre as­siette fis­cale et en dé­ve­lop­pant notre sec­teur com­mer­cial, ce qui se­ra l’une des plus im­por­tantes prio­ri­tés en 2011. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.