Un Lion dans l’arène

L'Etoile - - SPORTS - PAR YA­NICK MI­CHAUD ymi­chaud@heb­dos­du­su­roit.com

Mi­chael Co­mi­ti­ni, jeune gar­dien de but ori­gi­naire de la ré­gion, tente une per­cée aux États-Unis. Il dé­sire ain­si pour­suivre des études uni­ver­si­taires tout en pra­ti­quant son sport fa­vo­ri.

L’ath­lète de 5 pieds 11 pouces et 160 livres a eu l’idée, il y a deux ans, de joindre les rangs d’un Prep School du Mas­sa­chu­setts afin de par­faire sa for­ma­tion et d’être re­mar­qué par des re­cru­teurs. « Ça va faire deux ans que je suis ici, et ça va très bien. C’est comme une école se­con­daire qui te pré­pare à l’uni­ver­si­té. Et j’ai eu quelques offres in­té­res­santes d’éta­blis­se­ments, in­dique le jeune ath­lète, gar­dien nu­mé­ro un des Lions de St. Mark’s. Nous avons une bonne équipe et avons ga­gné un tour­noi la fin de se­maine der­nière. Nous nous amé­lio­rons à chaque ren­contre, et nos en­traî­neurs sont ap­pré­ciés. »

Le cer­bère a bé­né­fi­cié d’une se­maine de re­pos dans sa fa­mille, à Hud­son, pen­dant les Fêtes.

Un jeu re­le­vé

Les Lions dis­putent de 30 à 40 matchs en sai­son ré­gu­lière, en plus de tour­nois, dont l’An­nual Ho­li­day Clas­sic Tour­na­ment, au cours du­quel Co­mi­ti­ni a brillé. De­puis quelques se­maines d’ailleurs, le gar­dien frustre ses ad­ver­saires. « J’ai pas­sé des tests pour mes yeux au Québec avant de re­ve­nir l’au­tomne der­nier, ra­conte le joueur par­fai­te­ment bi­lingue. Onm’a dit que tout était par­fait. Ren­du ici, j’ai pas­sé d’autres tests et j’ai be­soin de lu­nettes. J’ai es­sayé, mais avec le masque sur la glace, ce n’est pas agréable. J’ai donc des verres de contact. De­puis que je les porte, je n’ai pas per­du un match! »

Il doit d’ailleurs être au som­met de sa forme, car le ni­veau de jeu s’avère re­le­vé. « Il y a de grosses équipes du Con­nec­ti­cut, de Rhode Is­land, de New York, entre autres, in­dique cet ath­lète sûr de lui. Nous de­vons nous en­traî­ner fort. Et il n’y a pas de pause. Nous avons re­com­men­cé l’en­traî­ne­ment lun­di et joue­rons mer­cre­di pro­chain contre Dex­ter. Nous de­vons mettre les bou­chées doubles pour le ho­ckey et les études, mais ça va. » Les Lions jouent de­vant des foules plu­tôt im­por­tantes. Des par­ti­sans de pre­mier plan à qui le jeune ath­lète ne veut pas dé­plaire : « Nous de­vons tout don­ner à chaque match. Pour eux et pour nous. Je veux avoir des offres in­té­res­santes d’uni­ver­si­tés et trou­ver ce qui me convient. Cha­cune a de­belles choses à of­frir. Ce se­ra à moi de faire le meilleur choix le temps ve­nu. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.