Vau­dreuil-Sou­langes sous la loupe

L’im­mo­bi­lier en 2010

L'Etoile - - IMMOHABITAT - (M.D.) Source : Chambre im­mo­bi­lière du Grand Mon­tréal

Se­lon les don­nées du Ser­vice in­ter­agences, la Chambre im­mo­bi­lière du Grand Mon­tréal (CIGM) af­fiche une aug­men­ta­tion de 1 %, soit 42 347 ventes, du nombre de tran­sac­tions conclues dans la ré­gion de Mon­tréal en 2010 par rap­port à 2009. « L’an­née 2010 s’est dé­rou­lée en deux temps. Les quatre pre­miers mois ont été très ac­tifs alors que de nom­breux consom­ma­teurs ont de­van­cé leur achat, pré­voyant la hausse des taux hy­po­thé­caires. Par la suite, le mar­ché im­mo­bi­lier a ra­len­ti, en­re­gis­trant huit baisses men­suelles consé­cu­tives des ventes », in­dique Pa­trick Jua­né­da, pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la CIGM.

La­val et Vau­dreuil-Sou­langes ont en­re­gis­tré les hausses d’ac­ti­vi­té les plus im­por­tantes en 2010, af­fi­chant cha­cun une crois­sance de 4 % par rap­port à 2009. La po­pu­la­ri­té de la co­pro­prié­té a gran­de­ment contri­bué à ces ré­sul­tats alors que les ventes de co­pro­prié­tés ont aug­men­té de 28% dans Vau­dreuil-Sou­langes.

« La co­pro­prié­té est la prin­ci­pale res­pon­sable du dy­na­misme du mar­ché en 2010. Sa po­pu­la­ri­té s’ex­plique sans doute par son prix abor­dable. Il est aus­si pos­sible de croire que les pre­miers ache­teurs, qui se tournent sou­vent vers cette ca­té­go­rie de pro­prié­tés, ont été plus nom­breux sur le mar­ché en 2010, vou­lant pro­fi­ter des faibles taux d’in­té­rêt », pré­cise M. Jua­né­da.

Ce qui ex­plique que les pro­mo­teurs de pro­jets de con­do­mi­niums choi­sissent la ré­gion.

Calme en dé­cembre

Pour­tant, le por­trait de dé­cembre laisse en­tre­voir une autre his­toire : une aug­men­ta­tion de 26 % des ins­crip­tions par rap­port à 2009 et une di­mi­nu­tion de 23 % des ventes pour la même pé­riode par rap­port à l’an der­nier. Un plus grand nombre de pro­prié­tés sur le mar­ché entraîne en ef­fet la baisse du nombre de ventes. Tou­te­fois, dé­cembre vit ha­bi­tuel­le­ment un ra­len­tis­se­ment des ventes : les ven­deurs n’ont pas à s’in­quié­ter de la si­tua­tion.

Si 2011 suit les traces des an­nées pré­cé­dentes, les ventes au­ront aug­men­té en jan­vier.

Pour ob­te­nir plus de dé­tails sur les don­nées im­mo­bi­lières de 2010, con­sul­tez le site In­ter­net au www.cen­tris.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.