Les consé­quences de l’in­ti­mi­da­tion

Ci­té-des-Jeunes

L'Etoile - - ÉDUCATION - (M.M.H.)

La se­maine der­nière, tous les groupes de pre­mière se­con­daire ont en ef­fet par­ti­ci­pé à un ate­lier sur l’in­ti­mi­da­tion.

Ce pro­gramme, pré­pa­ré il y a quelques an­nées par L’Ai­guillage, a été re­pris cette an­née par Jus­tice al­ter­na­tive Su­roît et l’école se­con­daire de la Ci­té-des-Jeunes. But : sen­si­bi­li­ser les jeunes aux consé­quences de l’in­ti­mi­da­tion. Même de pe­tits gestes peuvent ébran­ler un jeune.

« Les jeunes uti­lisent sou­vent des mots comme fif ou con en­vers leurs amis. Mais on ne sait ja­mais com­ment ce jeune se sent. Peut-être qu’on l’in­sulte 100 fois par jour… » À ce­la plu­sieurs jeunes ré­pondent : « Ce n’est pas grave, c’est une joke! » D’autres pensent que, parce qu’ils ont moins de 18 ans, il n’y au­cune consé­quence à ces gestes d’in­ti­mi­da­tion. Or, « l’in­ti­mi­da­tion est un dé­lit », rap­pelle Manon Des­ro­chers, in­ter­ve­nante à Jus­tice al­ter­na­tive Su­roît.

Un jeune au­rait ré­cem­ment en­voyé à un ami des menaces de mort par mes­sages textes. « Il vou­lait juste lui faire peur, mais les pa­rents ont por­té plainte, et le jeune fait face à des ac­cu­sa­tions sé­rieuses. »

Pour­tant, dans l’agen­da des élèves, on in­dique clai­re­ment qu’un élève est in­ti­mi­dé

Alors que les élèves de deuxième cycle de l’école se­con­daire de la Ci­té-des­Jeunes re­ce­vaient un en­sei­gne­ment sur les droits de la per­sonne, les plus jeunes ont eu droit à une le­çon sur l’in­ti­mi­da­tion.

quand un ou plu­sieurs jeunes :

• l’in­sultent ou lui disent des choses bles­santes;

• l’ignorent com­plè­te­ment ou le re­jettent de leur groupe d’amis ou de leurs ac­ti­vi­tés;

• le frappent, le bous­culent, le me­nacent ou l’en­ferment dans un lo­cal;

• ra­content ou écrivent des men­songes, ré­pandent de fausses ru­meurs à son su­jet.

Cet ate­lier per­met de rap­pe­ler aux jeunes que les ac­tions ont des consé­quences. Les jeunes ont vi­sion­né un film au su­jet d’une jeune fille qui su­bit de l’in­ti­mi­da­tion à l’école et à la mai­son. Ils ont éta­bli un lien avec leur réa­li­té. « Ils ont beau­coup d’anec­dotes et ils n’ont pas peur d’en par­ler », ex­plique Mme Des­ro­chers.

Les en­sei­gnants et les pa­rents re­marquent des si­tua­tions d’abus sur le Web et les fo­rums de cla­var­dage. Ce su­jet a éga­le­ment été abor­dé lors de l’ate­lier. « On peut dire n’im­porte quoi parce que la per­sonne n’est pas de­vant soi. Et ça peut être grave… », pré­cise en­co­reMme Des­ro­chers.

La di­rec­tion de l’école se­con­daire de la Ci­té-des-Jeunes in­ter­dit dé­sor­mais tout ap­pa­reil élec­tro­nique à l’école, in­cluant les té­lé­phones cel­lu­laires et les iPod.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.