In­ter­ve­nir au mo­ment op­por­tun

L'Etoile - - SONDAGE CHRONIQUE 911 SÉCURITÉ - (E.C.)

Dans le cadre de la Se­maine na­tio­nale de pré­ven­tion du sui­cide, le Centre de san­té et de ser­vices so­ciaux (CSSS) de Vau­dreuil-Sou­langes sa­lue le tra­vail des deux ré­seaux Sen­ti­nelles de la ré­gion, voués à la pré­ven­tion du sui­cide.

Im­plan­tés au Québec au­mi­lieu des an­nées 2000, les ré­seaux Sen­ti­nelles sont com­po­sés d’adultes qui, par leur fonc­tion ou leur per­son­na­li­té, sont sus­cep­tibles d’être en contact avec des per­sonnes aux pen­sées sui­ci­daires. Ce ne sont ni des in­ter­ve­nants ni des pro­fes­sion­nels de la san­té men­tale : sim­ple­ment des gens à l’oreille at­ten­tive ou en contact avec de nom­breuses per­sonnes.

Les mi­lieux de tra­vail, de loi­sir et de bé­né­vo­lat sont pro­pices à la crois­sance de ces ré­seaux. La sen­ti­nelle re­père les per­sonnes sui­ci­daires et fait of­fice de pont entre ces der­nières et les res­sources du ter­ri­toire. été les pre­mières or­ga­ni­sa­tions à mettre sur pied un ré­seau de sen­ti­nelles. Créés l’hi­ver der­nier, ces groupes d’employés ont été for­més par des in­ter­ve­nants du CSSS de Vau­dreuil-Sou­langes et du Centre de crise et de pré­ven­tion du sui­cide Le Tour­nant. À la Ville de Pin­court, le groupe de 13 sen­ti­nelles ré­sulte d’une ini­tia­tive des employés pour les employés, et non d’un pro­gramme de l’em­ployeur. Les sen­ti­nelles peuvent donc, en toute confi­den­tia­li­té, of­frir une aide pré­cieuse à un­col­lègue en­dif­fi­cul­té.

Au CLE, des employés de tous les ser­vices de pre­mière ligne ont été for­més pour re­pé­rer les signes de dé­tresse de leurs clients. Ils peuvent ain­sioeu­vrer à la pré­ven­tion du sui­cide non seule­ment au­près de col­lègues et de clients, mais aus­si au­près de leur en­tou­rage. Plus les ré­seaux de sen­ti­nelles se dé­ve­lop­pe­ront sur le ter­ri­toire de Vau­dreuil-Sou­langes, plus les gens se­ront aptes à ré­agir adé­qua­te­ment au sui­cide. Les chances de re­pé­rer et d’ai­der une per­sonne sui­ci­daire au mo­ment op­por­tun­se­ront­du­coup mul­ti­pliées.

Les en­tre­prises et or­ga­ni­sa­tions dé­si­reuses d’im­plan­ter un ré­seau de sen­ti­nelles dans leur mi­lieu peuvent joindre Marie-Ju­lie McNeil, or­ga­ni­sa­trice com­mu­nau­taire au CSSS de Vau­dreuil-Sou­langes, au 450 4550507, poste 418. La for­ma­tion en pré­ven­tion du sui­cide est gra­tuite.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.