La col­la­bo­ra­tion en cas d’in­cen­die

Sché­ma de couverture de risques en sé­cu­ri­té in­cen­die

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (M.M.H.)

Au terme de neuf an­nées de négociations et de ré­vi­sion, et après avoir struc­tu­ré deux plans, la MRC de Vau­dreuil-Sou­langes est fin prête à ap­pli­quer son sché­ma de couverture de risques en sé­cu­ri­té in­cen­die.

Le gou­ver­ne­ment a fi­na­le­ment ap­prou­vé ce sché­ma ce prin­temps, et la MRC a jus­qu’au 1er juin pro­chain pour en­ta­mer la pre­mière étape de son plan.

Les sché­mas de couverture de risques sont au coeur de la­mise en­oeuvre de la Loi sur la sé­cu­ri­té in­cen­die. Concrè­te­ment, ils sou­haitent aug­men­ter la connais­sance au su­jet des risques d’in­cen­die sur un ter­ri­toire. Il s’agit éga­le­ment d’amé­lio­rer les ser­vices aux ci­toyens tout en op­ti­mi­sant les res­sources, et d’of­frir une couverture plus ef­fi­cace des ter­ri­toires en cas d’in­cen­die tout en fa­ci­li­tant le tra­vail des in­ter­ve­nants du mi­lieu.

Le sché­ma couvre l’en­semble du ter­ri­toire de laMRC, soit 23 mu­ni­ci­pa­li­tés, et 17 ser­vices de sé­cu­ri­té in­cen­die ré­par­tis dans 22 ca­sernes. Il as­sure la créa­tion d’une vi­sion stra­té­gique à l’échelle ré­gio­nale, en ce qui concerne tant la pré­ven­tion que l’in­ter­ven­tion.

Afin de ré­pondre aux normes gou­ver­ne­men­tales, les ser­vices d’in­cen­die doivent ga­ran­tir la pré­sence de 10 pom­piers 15 mi­nutes après l’ap­pel au 911, ain­si que 1500 litres d’eau pour 30 mi­nutes ou un ré­ser­voir d’eau de 15 000 litres.

Au­to­no­mie lo­cale conser­vée

Tou­te­fois, se­lon Pa­trick Le­febvre, conseiller en sé­cu­ri­té in­cen­die à la MRC, une seule ré­gie pour les 17 ser­vices d’in­cen­dies se­rait im­pos­sible. D’ailleurs, les mu­ni­ci­pa­li­tés dé­si­rent conser­ver leur au­to­no­mie à cet égard.

Le sché­ma est plu­tôt un moyen d’op­ti­mi­ser les équi­pe­ments d’in­cen­die d’une ré­gion.

Par exemple, au lieu d’uti­li­ser des wal­kies-tal­kies, tous les ser­vices d’in­cen­die pour­raient op­ter pour des sim­plex sur voie unique, de sorte que tous com­mu­niquent par le même moyen. D’autres pour­raient par­ta­ger leur équi­pe­ment et ain­si ré­duire les coûts. Cer­tains ser­vices de­vront mo­der­ni­ser leur équi­pe­ment, ce qui est dé­jà com­men­cé dans cer­taines mu­ni­ci­pa­li­tés.

« Les pom­piers, dé­clare M. Le­febvre, ont dé­jà plu­sieurs en­tentes entre eux. Le sché­ma est un peu plus of­fi­ciel. » Et d’ajou­ter : « Les mu­ni­ci­pa­li­tés choi­si­ront leur fa­çon de pro­cé­der, mais elles de­vront res­pec­ter les règles. »

L’an pro­chain, les chefs des ser­vices d’in­cen­die par­ti­ci­pe­ront à plu­sieurs ren­contres, la MRC comp­tant sur leur ex­per­tise sur le ter­rain.

Aide fi­nan­cière

En jan­vier, la dé­pu­tée de Sou­langes, Lu­cie Char­le­bois, et le dé­pu­té de Vau­dreuil, Yvon Mar­coux, ont of­fert à la MRC une sub­ven­tion de 20 000 $ pour éta­blir et mettre en oeuvre le sché­ma de couverture de risques. Lors de la re­mise du chèque, ils ont éga­le­ment an­non­cé la si­gna­ture du protocole d’en­tente, après l’ob­ten­tion de l’at­tes­ta­tion de confor­mi­té le 16 mars 2010.

Cette aide fi­nan­cière per­met­tra à laMRC de Vau­dreuil-Sou­langes de cou­vrir, en par­tie, cer­taines dé­penses liées à la réa­li­sa­tion d’ac­ti­vi­tés de por­tée ré­gio­nale.

En­fin, Mme Char­le­bois et M. Mar­coux se sont dits fiers pour la MRC de Vau­dreuilSou­langes. « La mise en oeuvre de son sché­ma concré­tise la réa­li­sa­tion des ac­tions en ma­tière de pré­ven­tion des in­cen­dies sur son ter­ri­toire. Le gou­ver­ne­ment du Qué­bec sa­lue la dé­ter­mi­na­tion et les ef­forts de tous les in­ter­ve­nants dans ce dos­sier, qui se tra­dui­ront cer­tai­ne­ment par une pro­tec­tion plus ef­fi­cace des ci­toyennes et des ci­toyens de la ré­gion. »

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Au terme de plu­sieurs an­nées de négociations, la MRC de Vau­dreuil-Sou­langes a en­fin son sché­ma de couverture de risques en sé­cu­ri­té in­cen­die.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.