Trans­mettre un sa­voir an­ces­tral au pro­fit de l’en­vi­ron­ne­ment

Jacques Bour­ni­val et le dé­bus­quage avec les che­vaux

L'Etoile - - SOULANGES DANS LA MIRE - PAR EVE­LYNE VILLERS evil­lers@heb­dos­du­su­roit.com

CO­TEAU-DU-LAC— Re­con­nu pour avoir re­mis à la mode le dé­bus­quage et le dé­bar­dage avec les che­vaux, Jacques Bour­ni­val était ré­cem­ment de pas­sage à l’Agro­parc de Pont-Châ­teau pour en­sei­gner aux gens d’ici cette tech­nique an­ces­trale.

En ce jeu­di plu­tôt doux, une quin­zaine d’étu­diants en ar­bo­ri­cul­ture-éla­gage se sont ini­tiés au dé­bus­quage avec nul autre que l’en­sei­gnant re­trai­té Jacques Bour­ni­val. Après le vo­let théo­rique, d’une du­rée de trois heures, ils étaient im­pa­tients de se rendre au ma­nège pour en­tre­prendre les exer­cices pra­tiques.

À l’aide de tri­cycles pour en­fant, Jacques Bour­ni­val leur a ap­pris à te­nir des rênes de chaque cô­té du corps et a rap­pe­lé l’im­por­tance d’ac­qué­rir une « lé­gè­re­té dans les mains » pour évi­ter de terres », se ré­jouit cet en­sei­gnant de la Mau­ri­cie. Il pré­cise même connaître des per­sonnes vi­vant de ce mé­tier au Qué­bec et avoir don­né cinq ou six for­ma­tions par an­née en sol qué­bé­cois au cours des cinq der­nières an­nées. Une moyenne de 12 per­sonnes ont par­ti­ci­pé à cha­cun des ate­liers.

Sur les 360 no­vices ayant re­çu une for­ma­tion de base, quelques-uns à peine ga­gne­ront leur vie de leur nou­veau mé­tier. Par contre, un élève sur six se ser­vi­ra du cours pour s’amu­ser avec des che­vaux et ain­si sor­tir éco­lo­gi­que­ment du bois de la fo­rêt.

PHO­TO EVE­LYNE VILLERS

Avis aux per­sonnes dé­si­reuses de suivre une for­ma­tion plus pous­sée, l’Agro­parc re­ce­vra à nou­veau mon­sieur Bour­ni­val d’ici peu.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.