Sou­ve­nirs com­muns

Le pro­jet Je suis… an­nonce un­mois de juin chaud à Vau­dreuil-Do­rion

L'Etoile - - ACTUALITÉ - PA­TRICK RI­CHARD JOUR­NA­LISTE pri­chard@heb­dos­du­su­roit.com

La culture se­ra à l’hon­neur en juin à Vau­dreuil-Do­rion. Entre les Sei­gneu­riales et le Fes­ti­val de cirque, les ci­toyens pour­ront ad­mi­rer leur vi­sage au parc Va­lois, lors de l’ex­po­si­tion Mo­saïk.

« Ni fran­çais, ni an­glais, ni arabe, le mot Mo­saïk re­joint toute la com­mu­nau­té cultu­relle », pré­cise Mi­chel Val­lée, créa­teur de ce pro­jet et di­rec­teur des Arts et de la culture à la Ville de Vau­dreuil-Do­rion.

Du 10 au 26 juin, Je suis… pren­dra d’as­saut le parc Va­lois afin de pré­sen­ter l’ex­po­si­tion Mo­saïk et le vi­sage de 10 000 ci­toyens de Vau­dreuil-Do­rion.

vi­si­teurs se­ront in­vi­tés à par­ti­ci­per ac­ti­ve­ment à la fête.

Cette ex­po-évé­ne­ment re­flé­te­ra l’es­sence même du pro­jet Je suis…, soit la créa­tion de lieux de ren­contres entre ar­tistes et ci­toyens pour per­mettre le dia­logue et le res­pect. « Mal­gré nos dif­fé­rences, on va se par­ler », af­fir­meMi­chel Val­lée.

Lors des fêtes de la Saint-Jean-Bap­tiste, le soir du 23 juin, un ras­sem­ble­ment pu­blic ma­jeur au­ra lieu dans les rues de la ville. Mo­saïk, le dé­fi­lé, ver­ra dé­fi­ler 750 ci­toyens dans 11 ta­bleaux pré­pa­rés par cinq ar­tistes

Par ici, le dé­fi­lé

l’au­tomne der­nier (plus de 16 000 par­ti­ci­pants à 75 ac­ti­vi­tés cultu­relles en quatre mois), les or­ga­ni­sa­teurs vont de l’avant avec cette aven­ture, pro­po­sant des ac­ti­vi­tés en mé­dia­tion cultu­relle hors des sen­tiers bat­tus.

L’une d’elles traite d’un su­jet dé­li­cat, si­non ta­bou : le deuil pé­ri­na­tal. Une ving­taine de pa­rents et d’in­ter­ve­nants tou­chés par cette réa­li­té par­ti­cipent ac­tuel­le­ment à une ac­ti­vi­té de mé­dia­tion qui se­ra clô­tu­rée, en mai, par une soi­rée ou­verte au pu­blic. Le 4 mai, les pa­rents éplo­rés li­ront des textes afin de dé­mys­ti­fier le deuil de la perte d’un bé­bé et de bri­ser le si­lence à ce su­jet.

Une oeuvre d’art se­ra éga­le­ment pré­sen­tée au pu­blic. « L’art et la culture per­mettent ça, sou­ligne Mi­chel Val­lée. La mé­dia­tion cultu­relle peut chan­ger les choses dans une com­mu­nau­té. »

Un pro­jet éter­nel

En marge des ac­ti­vi­tés ci­blées dans les écoles et les centres de per­sonnes âgées, Je suis… pro­pose des ac­ti­vi­tés men­suelles aux ci­toyens cu­rieux. Les pre­miers ven­dre­dis du mois, le pro­jetOEil ra­vi pro­pose des ren­contres avec des ar­tistes en arts vi­suels qui échangent sur leur art et leur vie. Le deuxième ven­dre­di, L’art en joie in­vite les pa­rents et les en­fants à créer, tan­dis que, les der­niers ven­dre­dis, une soixan­taine de jeux de so­cié­té at­tendent les joueurs nou­veaux et in­vé­té­rés.

Toutes ces ac­ti­vi­tés fi­gurent sur la page Fa­ce­book créée par les or­ga­ni­sa­teurs et sur le site In­ter­net de la Ville.

« Dans les ac­ti­vi­tés de Je suis…, rap­pelle Mi­chel Val­lée, l’ar­tiste de­vient un ou­til pour que les gens s’ar­rêtent, pour que les gens se parlent. L’un des buts est de créer des sou­ve­nirs com­muns. »

Avec de tels ré­sul­tats, Je suis… fait de plus en plus à faire par­ler de lui. Nom­mé l’une des 13 pra­tiques exem­plaires en dé­ve­lop­pe­ment cultu­rel lo­cal par l’or­ga­nisme Les arts et la ville, il re­pré­sen­te­ra aus­si Vau­dreuil-Do­rion en mai à Qué­bec, lors des as­sises an­nuelles de l’Union des mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec. Le pro­jet est en no­mi­na­tion pour un prix Ova­tion mu­ni­ci­pale. « Ce con­grès va nous per­mettre de faire connaître le pro­jet aux autres villes », in­dique France La­voie, di­rec­trice des com­mu­ni­ca­tions à la Ville de Vau­dreuil-Do­rion.

Mi­chel Val­lée af­firme même avoir aus­si re­çu des té­lé­phones d’Eu­rope. Com­ment ex­pli­quer un tel suc­cès? Pour le prin­ci­pal in­té­res­sé, ce pro­jet de­meure et de­meu­re­ra parce qu’il s’adresse aux gens eux-mêmes. « Je suis… n’est pas un coup d’éclat, c’est du per­sonne à per­sonne, ex­plique-t-il. Ce n’est pas non plus le pro­jet d’une an­née ou deux, c’est une phi­lo­so­phie d’in­ter­ven­tion cultu­relle qui res­te­ra im­plan­tée dans la ville pen­dant des an­nées et des an­nées. »

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Pour Mi­chel Val­lée, Je suis… n’est pas un coup d’éclat, mais un pro­jet de per­sonne à per­sonne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.