De plus en plus éco­res­pon­sable

Bi­lan vert de la 46e Fi­nale des Jeux du Qué­bec, Hi­ver 2011

L'Etoile - - EN­VI­RON­NE­MENT - ELI­ZA­BETH CA­RON JOUR­NA­LISTE eca­ron@heb­dos­du­su­roit.com

Avec 77 % de ma­tières ré­si­duelles dé­tour­nées des sites d’en­fouis­se­ment et des gestes concrets en ma­tière de transport, d’ap­pro­vi­sion­ne­ment et d’éco­no­mie des res­sources, la 46e Fi­nale hausse la barre de l’éco­res­pon­sa­bi­li­té.

En juin der­nier, le co­mi­té or­ga­ni­sa­teur de la 46e Fi­nale, le COF­JQ, a sui­vi l’exemple des trois der­nières fi­nales et choi­si d’or­ga­ni­ser de vrais Jeux « éco­res­pon­sables ». Au to­tal, près de 200 bé­né­voles ont trié les ma­tières, com­pi­lé les don­nées et sen­si­bi­li­sé à la cause les ath­lètes et le pu­blic. La ma­jo­ri­té des ob­jec­tifs ont été at­teints, avec en prime de nou­veaux vo­lets.

Ma­tières ré­si­duelles

La ges­tion en­vi­ron­ne­men­tale des ma­tières ré­si­duelles gé­né­rées dans le cadre de cette im­por­tante ma­ni­fes­ta­tion spor­tive était ba­sée sur les prin­cipes des 3 RV-E. Le COF­JQ a d’abord pré­co­ni­sé la ré­duc­tion, puis le ré­em­ploi, la ré­cu­pé­ra­tion et la va­lo­ri­sa­tion. Le taux de dé­tour­ne­ment ob­te­nu grâce à la ré­cu­pé­ra­tion et au com­pos­tage des ma­tières ré­si­duelles s’élève à 77 %. Sur le plan du dé­tour­ne­ment des sites d’en­fouis­se­ment, la 46e Fi­nale sur­passe de 7 % le meilleur taux en­re­gis­tré à ce jour (Sept-Îles : 41 %, Blain­ville, Ro­se­mère et Sainte-Thé­rèse : 70 %, Ga­ti­neau : 69,17 %).

Les or­ga­ni­sa­teurs at­tri­buent ce suc­cès à la ri­gueur de l’équipe de tri, à l’af­fi­chage, aux ef­forts de sen­si­bi­li­sa­tion de l’Es­couade verte et à l’équi­pe­ment (160 bacs de ré­cu­pé­ra­tion, 140 bacs 240 l de com­post, 160 pou­belles et trois îlots spé­ciaux de tri pour les ca­fé­té­rias dans les sites d’hé­ber­ge­ment, de com­pé­ti­tions et de res­tau­ra­tion). Une men­tion spé­ciale a d’ailleurs été dé­cer­née aux cui­sines.

La com­man­dite de BFI Ca­na­da a per­mis d’em­bau­cher le Consor­tium Écho-lo­gique pour as­su­rer la lo­gis­tique, ce qui a per­mis d’as­su­rer une ges­tion « im­pec­cable » des ma­tières ré­si­duelles.

L’Es­couade verte in­vi­tait les usa­gers à adop­ter des ÉCO­gestes. Elle a dis­tri­bué aux ath­lètes les ma­ca­rons du Con­cours 1-2-3 ÉCO. Ont été dis­tri­bués quelque 3400 ma­ca­rons Arbre, té­moi­gnant de l’en­ga­ge­ment des ath­lètes en ma­tière d’éco­res­pon­sa­bi­li­té, 3500 ma­ca­rons Mö­bius, sou­li­gnant les ÉCO­gestes, et plus de 450 ma­ca­rons Terre, re­mis aux ath­lètes ayant par­ti­ci­pé à l’ate­lier Hé­mis­phèRRRe Gauche, qui vi­sait à sen­si­bi­li­ser les jeunes aux 3 RV.

Le co­mi­té d’éco­res­pon­sa­bi­li­té a éga­le­ment réa­li­sé plu­sieurs té­lé­con­fé­rences.

Ap­pro­vi­sion­ne­ment

Dès l’été der­nier et jus­qu’à la fin des Jeux, le COF­JQ s’est ap­pro­vi­sion­né en ca­fé bio­lo­gique et équi­table. La vais­selle ré­cu­pé­rable et com­pos­table, pri­vi­lé­giée par l’équipe d’ali­men­ta­tion et du bar des Jeux, était la seule em­ployée au Sa­lon du pro­to­cole et dans les cock­tails dî­na­toires. Les or­ga­ni­sa­teurs re­con­naissent tou­te­fois qu’il au­rait pu y avoir un ef­fort sup­plé­men­taire, no­tam­ment par l’em­prunt de vais­selle des conces­sion­naires ali­men­taires sur place.

De plus, le choix de chan­dails fa­bri­qués au Qué­bec, l’uti­li­sa­tion de pa­pier fait à 100 % de fibres post­con­som­ma­tion, l’éli­mi­na­tion de presque toutes les bou­teilles d’eau de plas­tique, rem­pla­cées par des bou­teilles réuti­li­sables et l’ac­cès à des dis­tri­bu­trices d’eau po­table dans les ca­fé­té­rias, ont été réa­li­sés sans être pré­vus dans la po­li­tique des Jeux.

En­fin, les par­ti­ci­pants étaient in­vi­tés à éteindre les lu­mières et les écrans d’or­di­na­teur et à fer­mer les portes et les ro­bi­nets dans tous les sites.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.