Le puits Rit­chie pour­rait être ré­pa­ré d’ici juillet

Coûts et échéan­cier di­vul­gués

L'Etoile - - ACTUALITÉ - PAR MÉ­LA­NIE ME­LOCHE-HOLUBOWSKI mm­ho­lu­bows­ki@heb­dos­du­su­roit.com

Les ré­si­dents des­ser­vis par le puits Rit­chie ont eu droit à une séance d’in­for­ma­tion lun­di au su­jet des tra­vaux et des coûts de la mise à ni­veau de leur puits, met­tant fin à l’avis d’ébul­li­tion qui per­dure de­puis cet au­tomne.

Rap­pe­lons que les pro­prié­taires d’une tren­taine de mai­sons à l’ouest de Vau­dreuilDo­rion sont as­su­jet­tis à un avis d’ébul­li­tion de­puis le mois d’août. Ils ont été tem­po­rai­re­ment rac­cor­dés au puits Hud­son Acres, mais le­mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment for­ce­ra la Ville à se dé­bran­cher en mai. Elle doit pro­cé­der à des tra­vaux de­mise à ni­veau avant que l’avisne soit le­vé par le mi­nis­tère.

Ré­cem­ment, un rè­gle­ment d’em­prunt de 180 000 $ a été dé­fait par une ving­taine de ré­si­dents, qui ont es­ti­mé ne pas pos­sé­der as­sez de ren­sei­gne­ments pour l’ac­cep­ter.

La Ville a re­ti­ré le rè­gle­ment afin d’ex­pli­quer le pro­ces­sus plus en dé­tail aux ci­toyens. Ma­non Ber­nard, di­rec­trice gé­né­rale, Ch­ris­tian Gen­dron, chef de di­vi­sion des eaux, Guy Pi­lon, maire, et quelques conseillers étaient pré­sents.

Ce rè­gle­ment d’em­prunt se­ra de nou­veau dé­po­sé le 4 avril et adop­té le 6 avril. Le 9 avril, un avis pu­blic se­ra pu­blié pour in­di­quer la te­nue d’un re­gistre le 18avril.

Cette fois, la Ville es­père que les ci­toyens ne vo­te­ront pas pour re­tar­der le pro­ces­sus. Si le rè­gle­ment est ac­cep­té, il se­ra en­voyé au mi­nis­tère des Af­fai­res­mu­ni­ci­pales le 19 avril pour ob­te­nir l’au­to­ri­sa­tion le 30 mai. Les tra­vaux com­men­ce­raient vers le 20 juin et se ter­mi­ne­raient le 4juillet.

Ma­non Ber­nard a in­di­qué que, si les ci­toyens de­man­daient un ré­fé­ren­dum, les tra­vaux ne se­raient pas exé­cu­tés avant l’au­tomne, ce qui pro­lon­ge­rait l’avisd’ébul­li­tion.

La Ville es­time que ce pro­jet coû­te­ra 180 000 $, c’est-à-dire 125 000 $ d’achat d’équi­pe­ments, 16 000 $ de frais contin­gents (coûts in­at­ten­dus), 23 400 $ d’ho­no­raires pro­fes­sion­nels, 2600 $ de frais de fi­nan­ce­ment­tem­po­raire et 13000$ de taxes.

La Ville a fait une de­mande de sub­ven­tion au pro­gramme In­fra­struc­ture Qué­becMu­ni­ci­pa­li­tés. Seule­ment 163 387 $ des tra­vaux sont ad­mis­sibles à cette sub­ven­tion, qui rem­bourse un maxi­mum de 50 % (soit 81 693 $). La Ville paie­ra 51 300 $, ce qui ne se­ra pas in­clus dans le rè­gle­ment d’em­prunt. Cette somme com­prend la main-d’oeuvre de la Ville, qui a com­men­cé à faire quelques ré­pa­ra­tions au puits.

Coûts

LaVille a cal­cu­lé que le coût­moyen­par pro­prié­té avec sub­ven­tion se­rait de 2484 $ (si payé comp­tant), ou 290 $ par an­née pen­dant 10 ans. Si elle n’ob­tient pas de sub­ven­tion, les ré­si­dents paie­ront 4613 $ par pro­prié­té, ou 560$ par an­née pen­dant 10ans.

Mme Ber­nard a confir­mé que même les pro­prié­taires qui n’ont pas de construc­tion ré­si­den­tielle de­vront as­su­mer ces tra­vaux.

Cette taxe se­ra donc ajou­tée aux 275 $ de la taxe d’aque­duc, ain­si qu’en­vi­ron 150 $ pour un rè­gle­ment d’em­prunt pour le ré­seau d’aque­duc (taxe qui s’achève en 2013).

Des ré­si­dents ont dé­crié ces taxes exor­bi­tantes. « Nous ne sommes pas bran­chés aux usines de fil­tra­tion et d’épu­ra­tion. Pour­quoi payons-nous au­tant? » a dé­plo­ré l’un d’eux.

Un autre de ré­pondre : « C’est le prix qu’on paie pour ha­bi­ter plus loin, pour avoir de grands ter­rains et des arbres. » Georges Le­febvre, an­cien maire de Vau­dreuil-Do­rion, a in­di­qué que laVille de­mande trop cher pour la taxe d’eau, lais­sant en­tendre qu’elle fait des pro­fits. « Ce­mon­tant a été choi­si pour aus­si sen­si­bi­li­ser les gens au coût de l’eau et pour qu’ils ré­duisent leur consommation », a ré­pon­du le maire.

PHOTOTHÈQUE

Ch­ris­tian Gen­dron, chef de di­vi­sion des eaux, et le­maire Guy Pi­lon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.