Ce cher gou­ver­ne­ment…

L'Etoile - - C’EST MON OPINION - Ar­chieMar­tin de Ri­gaud

de re­traite.

Lorsque le Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique a mis de l’avant le pro­jet de loi C-501, il vou­lait pro­té­ger les re­trai­tés du Ca­na­da et évi­ter la si­tua­tion ac­tuelle. Les lois fé­dé­rales sont faites pour pro­té­ger les en­tre­prises et ré­duire le risque des banques. La loi qui pro­tège les re­trai­tés est un di­no­saure! Elle ne pro­tège au­cu­ne­ment l’ar­gent des aî­nés.

Le pro­jet de loi C-501 ne pré­voyait pas la ré­cla­ma­tion d’une aide fi­nan­cière, seule­ment la mo­di­fi­ca­tion de la Loi sur les faillites des com­pa­gnies pour pro­té­ger les ré­gimes de re­traite comme ce­la se fait aux États-Unis et en Grande-Bre­tagne. Au Ca­na­da, nous sommes les der­niers créan­ciers lors de faillites. Les conser­va­teurs, avec l’aide du Par­ti qué­bé­cois et des li­bé­raux, ont tué ce pro­jet, l’éplu­chant tel­le­ment qu’il a ac­cou­ché d’une sou­ris.

Ce ne sont pas toutes les com­pa­gnies qui font faillite comme Nor­tel. Pre­nons Abi­ti­bi Bo­wa­ter et Ge­ne­ral Mo­tor, qui n’ont pas fait faillite, mais qui ont de­man­dé de l’ar­gent des contri­buables pour se re­struc­tu­rer, en plus de de­man­der la per­mis­sion de ré­duire la rente de leurs re­trai­tés et le sa­laire de leurs em­ployés. Les syn­di­cats qui vivent gras­se­ment de l’ar­gent des tra­vailleurs n’ont rien fait pour em­pê­cher tra­vailleurs et aî­nés de som­brer dans la­mi­sère, comme nous au­jourd’hui. Le gou­ver­ne­ment nous parle de pros­pé­ri­té, mais n’ose avouer qu’il ne fait rien pour les per­sonnes qui vivent sous le seuil de pau­vre­té.

Qui se­ront les pro­chains tou­chés par cette loi?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.