La Ca­ra­vane s’ar­rête au col­lège Bour­get

Pour contrer la dis­cri­mi­na­tion

L'Etoile - - ÉDUCATION - JUS­TINE GRE­NIER JOUR­NA­LISTE jgre­nier@heb­dos­du­su­roit.com

RI­GAUD — Les Au­toch­tones sont comme ci, les Noirs sont comme ça. Les Arabes font ci, les femmes font ça… Du 21 au 25 mars, la Ca­ra­vane de la to­lé­rance a ar­rê­té ses mo­teurs une qua­trième fois au col­lège Bour­get pour in­vi­ter les jeunes de troi­sième et de cin­quième se­con­daire à ré­flé­chir aux consé­quences des pré­ju­gés et de la dis­cri­mi­na­tion.

« Nous étions au col­lège dans une pers­pec­tive d’édu­ca­tion », pré­cise Bru­no De­mers, de la Ca­ra­vane. C’est l’ani­ma­teur de pas­to­rale Nes­tor Fils-Ai­mé qui a lan­cé l’in­vi­ta­tion. « Les élèves ont fait de bons pas, es­time-t-il. Ils ont très bien par­ti­ci­pé et, sur­tout, ils ont fait des dé­cou­vertes. »

Une ré­flexion en trois étapes

Dans le dé­cor d’une ex­po­si­tion mul­ti­mé­dia et grâce à des ate­liers in­ter­ac­tifs, la Ca­ra­vane met en lu­mière la ma­nière dont les idées re­çues se trans­forment par­fois en actes dis­cri­mi­na­toires qui, dans leurs formes les plus ex­trêmes, peuvent me­ner à la vio­la­tion des droits de la per­sonne et même à des gé­no­cides.

« On fait sur­tout des liens avec la Charte des droits et li­ber­tés du Qué­bec, tou­jours un peu sous forme de de­vi­nettes », ex­plique Bru­no De­mers.

La se­maine der­nière, une quin­zaine de groupes ont ré­flé­chi aux pré­ju­gés liés aux 13 mo­tifs de la Charte, dont l’orien­ta­tion sexuelle, l’ori­gine eth­nique et la re­li­gion, et aux­moyens de les contrer. Vi­déos, débats et mises en contexte étaient pré­vus, se­lon la dy­na­mique du groupe.

« J’ai traî­né avec moi une bou­teille de M. Net pour mon­trer com­ment les sté­réo- types sexuels sont re­pro­duits dans une pu­bli­ci­té », illustre Bru­no De­mers.

La Ca­ra­vane si­tue éga­le­ment la Charte sur la scène in­ter­na­tio­nale et dans l’histoire de la pro­vince. « Ce n’est pas par­tout qu’il y a une charte comme ça, et ce n’est pas de­puis tou­jours qu’on en a une, rap­pelle l’ani­ma­teur. On traite donc de ma­ni­fes­ta­tions d’in­to­lé­rance plus poussées qui touchent des groupes en en­tier, comme l’es­cla­vage, la sé­gré­ga­tion ra­ciale et les crimes hai­neux. »

Les ani­ma­teurs ont rap­pe­lé aux jeunes qu’ils ont le pou­voir de chan­ger les choses : « Il faut s’af­fir­mer et être cri­tique. Ne plus être que des té­moins pas­sifs. »

PHO­TO YVES FOUR­NIER

Mi­guel Si­mao An­drade et Bru­no De­mers se sont ar­rê­tés au col­lège Bour­get la se­maine der­nière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.