« Au­jourd’hui pour de­main »

École se­con­daire Sou­langes

L'Etoile - - ÉDUCATION - PAR JUS­TINE GRE­NIER jgre­nier@heb­dos­du­su­roit.com

« Avant de pour­suivre leurs études post­se­con­daires, les jeunes s’aper­ce­vaient sou­vent qu’ils n’avaient pas fait le bon par­cours sco­laire, pour­suit-elle. On a vrai­ment vou­lu leur pro­po­ser dif­fé­rents champs d’in­té­rêt pour que, pe­tit à pe­tit, ils

SAINT-PO­LY­CARPE - « On s’est ren­du compte qu’il y avait un ap­pau­vris­se­ment de l’in­té­rêt pour les sciences et les ma­thé­ma­tiques », ad­met l’en­sei­gnante Claire Bélisle. Pour ar­ri­ver à pi­quer la cu­rio­si­té de ses élèves, l’école se­con­daire Sou­langes (ESS) a te­nu jeu­di der­nier sa jour­née « Au­jourd’hui pour de­main ». Une pre­mière.

fassent les bons choix. »

Si tous les élèves de l’école pou­vaient vi­si­ter les dif­fé­rentes ins­tal­la­tions, ceux de troi­sième se­con­daire, à l’aube de leurs choix de cours, pou­vaient en pro­fi­ter plus lon­gue­ment. Une pé­riode était li­bé­rée après le dî­ner pour leur per­mettre de son­ger da­van­tage à leur ave­nir et à ses dif­fé­rentes pos­si­bi­li­tés.

« S’ils s’aper­çoivent à la sor­tie qu’ils n’ont pas as­sez de bons ré­sul­tats, ça va peut-être les sti­mu­ler à ter­mi­ner leur an­née sco­laire en four­nis­sant un peu plus d’ef­forts », es­père Claire Bélisle.

L’en­sei­gnante dé­plore que trop d’élèves doivent faire des ses­sions d’ac­cueil et d’in­té­gra­tion au cé­gep. « Ils peuvent sou­vent perdre leur mo­ti­va­tion, car ils n’ont pas les préa­lables. »

Du choix

Cette fois, l’école a dé­ci­dé de se concen­trer sur la san­té et la sé­cu­ri­té rou­tière. Tou­chée par le té­moi­gnage à l’émis­sion Tout le monde en parle de ces pères mi­li­tant pour la sé­cu­ri­té rou­tière, Claire Bélisle a eu en­vie de faire sa part et de sen­si­bi­li­ser les élèves à cette cause. « En plus, dans le cadre de mon cours de ma­thé­ma­tiques, on a beau­coup tra­vaillé sur des conte­nus comme les vec­teurs et les dis­tances de frei­nage. »

Dans un cor­ri­dor de l’ESS, les élèves de cin­quième se­con­daire ont pré­sen­té des tra­vaux réa­li­sés à l’in­té­rieur de leurs classes. Une ini­tia­tion à la ro­bo­tique se te­nait à l’étage; c’est d’ailleurs une classe d’adap­ta­tion sco­laire qui a rem­por­té la com­pé­ti­tion au terme de l’ate­lier.

Dans la cour d’école étaient réunis des pom­piers, des po­li­ciers et des am­bu­lan­ciers de la ré­gion. « Ils ont été très po­pu­laires », confirme l’en­sei­gnante.

Fi­na­le­ment, dans la salle po­ly­va­lente, des pro­grammes du col­lège de Val­ley­field et du col­lège Gé­rald-Go­din étaient pré­sen­tés. « On a été agréa­ble­ment sur­pris du nombre de per­sonnes qui sont pas­sées au kiosque, dit l’en­sei­gnant en Tech­nique d’élec­tro­nique in­dus­trielle du col­lège de Val­ley­field, Jean-François Pa­quette. Il y avait beau­coup de filles qui sem­blaient in­té­res­sées par ce que je fai­sais. »

Dé­jà des idées

L’an pro­chain, l’ex­po­si­tion por­te­ra sur l’en­tre­pre­neu­riat. « L’an pro­chain, il y au­ra un cours d’ini­tia­tion à l’en­tre­pre­neu­riat pour les élèves de cin­quième se­con­daire, an­nonce Claire Bélisle. On veut pou­voir pré­sen­ter aux jeunes les en­tre­prises de la ré­gion. »

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Jean-François Pa­quette a ex­pli­qué le tra­vail du tech­ni­cien en élec­tro­nique in­dus­trielle.

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Les jeunes de l’ESS ont dis­cu­té avec les am­bu­lan­ciers jeu­di der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.