Vic­time de son suc­cès

Ri­vière-Beau­dette : bud­get 2012

L'Etoile - - ACTUALITÉ - GE­NE­VIÈVE GROLEAU JOUR­NA­LISTE

En ef­fet, il pas­se­ra de 0,78 $ à 0,68 $ du 100 $ d’éva­lua­tion. Le bud­get glo­bal, quant à lui, s’élève à quelque 2 105 900 $.

Cette ré­duc­tion vise à contre­ba­lan­cer l’aug­men­ta­tion de la va­leur des pro­prié­tés. Celles-ci n’ont pas été ré­éva­luées de­puis les six der­nières an­nées en rai­son du re­port du rôle trien­nal. « On est vic­times de notre suc­cès, in­dique le maire Pa­trick Bou­sez. Le fait d’avoir plus de construc­tions, de de­mandes et de ser­vices vient aug­men­ter la va­leur des pro­prié­tés. »

En moyenne, la va­leur des pro­prié­tés a haus­sé de 30 à 50 %. Ain­si, le taux de taxa­tion a di­mi­nué pour per­mettre d’al­lé­ger le far­deau fis­cal des ci­toyens, ex­plique le maire.

À Ri­vière-beau­dette, les ci­toyens ver­ront leur im­pôt fon­cier di­mi­nuer de 0,10 $ du 100 $ d’éva­lua­tion en 2012.

Pro­jets en 2012

Par­mi les dé­penses les plus im­por­tantes, on trouve 441 000 $ pour la sé­cu­ri­té pu­blique, 121 000 $ pour le dé­nei­ge­ment et 137 000 $ pour la ges­tion des dé­chets. Une grande par­tie du bud­get est al­loué au Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die pour la mise en confor­mi­té aux normes du sché­ma de cou­ver­ture de risques. « On avait du re­tard à rat­tra­per. On cor­rige la si­tua­tion », de pré­ci­ser Pa­trick Bou­sez.

On pro­fi­te­ra aus­si de l’an­née 2012 pour ra­fraî­chir les bâ­ti­ments mu­ni­ci­paux, comme le Centre câ­lin et la salle com­mu­nau­taire. Une somme se­ra éga­le­ment in­jec­tée pour des tra­vaux de voi­rie. On pro­cé­de­ra no­tam­ment à l’as­phal­tage de cer­taines rues, dont le che­min Sainte-claire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.