Paul La­plante em­porte son se­cret

Meurtre de Diane Gré­goire

L'Etoile - - LA UNE - MÉ­LIS­SA DION

Le ma­ri de Diane Gré­goire, Paul La­plante, a été re­trou­vé pen­du dans sa cel­lule lun­di avant-mi­di à la pri­son de Ri­vière-des-prai­ries.

Mal­gré les ma­noeuvres de ré­ani­ma­tion des am­bu­lan­ciers et un trans­port ra­pide dans un centre hos­pi­ta­lier, le dé­cès de Paul La­plante a été consta­té vers mi­di le 9 jan­vier. For­mel­le­ment ac­cu­sé du meurtre pré­mé­di­té de Diane Gré­goire, le ca­mion­neur de 54 ans était dé­te­nu jus­qu’à son pro­chain pas­sage en cour, le 20 fé­vrier. Une en­quête se­ra d’ailleurs me­née par la Sû­re­té du Qué­bec et les ser­vices cor­rec­tion­nels afin de faire la lu­mière sur le sui­cide de Paul La­plante.

Rap­pe­lons que Diane Gré­goire était por­tée dis­pa­rue de­puis le 31 jan­vier 2008. De­puis sa dis­pa­ra­tion, les po­li­ciers de Longueuil et de la Sû­re­té du Qué­bec avaient réa­li­sé de nom­breuses re­cherches dans les en­vi­rons des Pro­me­nades SaintB­ru­no, de la ré­si­dence du couple, tout près de Saint-hya­cinthe, et der­niè­re­ment sur les terres d’une ferme de SaintVa­lé­rien-de-mil­ton, en Mon­té­ré­gie.

Les os­se­ments de la vic­time ont fi­na­le­ment été dé­cou­verts dans un boi­sé de Co­teau-du-lac le 21 no­vembre der­nier. C’est d’ailleurs la rai­son pour la­quelle l’ac­cu­sé, ar­rê­té peu de temps après la macabre dé­cou­verte, de­vait com­pa­raître au pa­lais de jus­tice de Sa­la­ber­ry-deVal­ley­field. Puis­qu’il est dé­cé­dé avant son pro­cès, la preuve amas­sée contre Paul La­plante pour­rait bien ne ja­mais être ren­due pu­blique. Paul La­plante em­porte donc ses se­crets dans sa tombe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.