Taux d’im­po­si­tion fon­cière stable de­puis sept ans

L’Île-Ca­dieux

L'Etoile - - ACTUALITÉ - SI­MON RI­CHARD

Il y a un peu plus d’un­mois, le site in­ter­net cy­ber­presse.ca pu­bliait une carte in­ter­ac­tive pré­sen­tant les va­ria­tions de taxes des mu­ni­ci­pa­li­tés qué­bé­coises. Cette carte in­di­quait une hausse de 64,2% de l’avis d’im­po­si­tion à L’île-ca­dieux. Le maire de la mu­ni­ci­pa­li­té, Marc-an­dré Lé­ger, com­prend­mal ce ré­sul­tat, car les taxes y sont stables de­puis sept ans.

Marc-an­dré Lé­ger a ren­con­tré les Heb­dos du Su­roît afin de faire le point sur le bud­get mu­ni­ci­pal. Cette pe­tite ville de 135 ha­bi­tants a connu une aug­men­ta­tion des taxes de 1,06 % de­puis 2007. Un im­por­tant écart avec le 64,2 % de va­ria­tion in­di­qué sur la carte in­ter­ac­tive. « De­puis 2007, il n’y a pas eu d’aug­men­ta­tion des taxes à L’île-ca­dieux », a sou­li­gné le maire.

Marc-an­dré Lé­ger s’ex­plique mal la dif­fé­rence entre les don­nées mu­ni­ci­pales et celles de cy­ber­presse.ca. Il soup­çonne ce­pen­dant que le rôle d’éva­lua­tion a biai­sé le cal­cul. Ce der­nier a pra­ti­que­ment dou­blé de 2010 à 2011. L’avis d’im­po­si­tion est tout de même de­meu­ré stable. Le conseil mu­ni­ci­pal s’est ef­for­cé de main­te­nir la taxa­tion en di­mi­nuant de moi­tié l’im­pôt sur l’éva­lua­tion fon­cière. Une fois toutes les charges comp­ta­bi­li­sées, le Ca­di­lois paye­ra en moyenne 0,235 $ par tranche d’éva­lua­tion de 100 $ en 2012.

Le maire croit aus­si que la mé­tho­do­lo­gie de cette re­cherche a omis cer­taines ca­rac­té­ris­tiques ré­gio­nales. Comme 97 % des ré­si­dents pos­sèdent des ter­rains sup­plé­men­taires en zone inon­dable, le taux d’im­po­si­tion de ces ter­rains connaît cer­taines par­ti­cu­la­ri­tés, que la carte in­ter­ac­tive a igno­ré. Le bud­get de 2012 to­ta­lise 289 983 $, com­pa­ra­ti­ve­ment à 290 063 $ pour l’an­née pré­cé­dente. Le taux d’im­po­si­tion fon­cière de­meure stable pour cette mu­ni­ci­pa­li­té de 70 mé­nages. Les bris d’aque­duc et les droits de­mu­ta­tion im­mo­bi­lière de­meurent les prin­ci­pales causes de la va­ria­tion des bud­gets.

DE­PUIS 2007, IL N’Y A PAS EU D’AUG­MEN­TA­TION DES TAXES À L’ÎLE-CA­DIEUX.

– MARC-AN­DRÉ LÉ­GER MAIRE DE L’ÎLE-CA­DIEUX

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.