Une in­ter­sec­tion dan­ge­reuse

Vau­dreuil-Do­rion

L'Etoile - - ACTUALITÉ - SI­MON RI­CHARD

PDe­puis plu­sieurs mois, des ci­toyens de Vau­dreuil-do­rion ré­clament un arrêt à l’in­ter­sec­tion de la rue Hen­ry-ford et de l’ave­nue Ma­rier. L’ac­ci­dent sur­ve­nu le 19sep­tembre 2011 dé­montre l’ur­gence d’agir dans ce sec­teur.

rès de quatre mois après l’in­ci­dent, le jeune Maxime prend du mieux, mais il n’est plus le même. Ce jeune de 18 ans se ren­dait au tra­vail dans un com­merce du bou­le­vard de la Gare. Un peu avant 9 h, il cir­cu­lait sur la rue Hen­ry-ford en di­rec­tion du bou­le­vard de la Ci­té-des-jeunes. Une bé­ton­nière cir­cu­lant en sens in­verse a hap­pé son scoo­ter alors qu’elle tour­nait sur la rue Ma­rier. Le chauf­feur de la bé­ton­nière n’a ja­mais vu le jeune conduc­teur, car le so­leil éblouis­sant di­mi­nuait sa vi­si­bi­li­té. Il l’a hap­pé à une vi­tesse de 30 km/h. Maxime rou­lait à une vi­tesse de 50 à 60 km/h.

Pro­je­té sur une dou­zaine de pieds, le jeune homme a su­bi un trau­ma­tisme cra­nio­cé­ré­bral. Il s’est éga­le­ment frac­tu­ré le bas­sin et tous les os du vi­sage.

Sa mère, Yo­lande, s’in­quié­tait qu’il em­prunte cette route, à cause de la cir­cu­la­tion ra­pide. À plu­sieurs re­prises, elle l’a prié d’être très pru­dent. « Avec un signe d’arrêt, le conduc­teur de la bé­ton­nière au­rait ar­rê­té et par le fait même aper­çu Maxime », sou­tient-elle.

La mère est pas­sée près de se faire hap­per par des voi­tures alors qu’elle pre­nait des pho­tos des lieux de l’ac­ci­dent. Les po­li­ciers qui se sont ren­dus sur place au mo­ment de l’ac­ci­dent ont re­con­nu la dan­ge­ro­si­té de l’in­ter­sec­tion et la né­ces­si­té d’y im­plan­ter un arrêt.

Maxime ré­cu­père tran­quille­ment de cet ac­ci­dent, mais en garde des sé­quelles. À l’hô­pi­tal, on le consi­dère comme un mi­ra­cu­lé, car les chances de sur­vivre à un im­pact aus­si violent sont très minces. Maxime a vé­ri­ta­ble­ment frô­lé la mort. « De­puis l’ac­ci­dent, son sou­rire n’est plus le même, et il ne rit plus de la­mê­me­fa­çon », confie sa mère.

Se­lon elle, la Ville de­vrait ins­tal­ler un pan­neau d’arrêt le plus ra­pi­de­ment pos­sible.

Co­mi­té de cir­cu­la­tion

Le co­mi­té de cir­cu­la­tion de la Ville de Vau­dreuil-do­rion étu­die ac­tuel­le­ment la né­ces­si­té d’ins­tal­ler un pan­neau d’arrêt dans ce sec­teur. La Ville de­vrait rendre une dé­ci­sion le 23 jan­vier. La si­gna­li­sa­tion pour­rait être mo­di­fiée dès le mois de fé­vrier.

PHO­TO SI­MON RI­CHARD

De nom­breux Vau­dreuillois ré­clament un arrêt obli­ga­toire à l’in­ter­sec­tion de la rue Hen­ry-ford et de l’ave­nue Ma­rier. Cette in­ter­sec­tion est dan­ge­reuse, car les au­to­mo­bi­listes qui em­pruntent la rue Hen­ry-ford roulent à vive al­lure.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.