Er­reur dans une convo­ca­tion à une as­sem­blée à Ri­gaud

Chan­ge­ment d’heure et de salle

L'Etoile - - ACTUALITÉ - ISA­BELLE MARIEN JOUR­NA­LISTE

À cause d’une er­reur de com­mu­ni­ca­tion, la pre­mière as­sem­blée du conseil mu­ni­ci­pal de Ri­gaud a com­men­cé sans grande as­sis­tance.

Le conseil a ou­vert la séance à 19 h 30 au pre­mier étage, et non à 20 h au deuxième étage, de l’édi­fice Ro­bertLio­nel-séguin, tel qu’an­non­cé en page 2 de La Pause mu­ni­ci­pale de dé­cembre der­nier. Ain­si, vers 20 h des ci­toyens se sont pré­sen­tés en pleine réunion. La di­rec­trice gé­né­rale, Chan­tal Lemieux, a ra­pi­de­ment rap­pe­lé aux re­tar­da­taires qu’une er­reur s’était glis­sée dans le bul­le­tin mu­ni­ci­pal. Elle a éga­le­ment pré­ci­sé qu’une ré­so­lu­tion à cet ef­fet avait été adop­tée à la der­nière séance du conseil de dé­cembre. Le chan­ge­ment de salle, quant à lui, a été dé­ci­dé à la der­nière mi­nute pour fa­ci­li­ter le dé­pla­ce­ment d’un membre du conseil à mo­bi­li­té ré­duite tem­po­raire. Ain­si, des flèches col­lées aux portes in­di­quaient le lieu de l’as­sem­blée.

À part cet in­ci­dent, les prin­ci­paux points pré­sen­tés trai­taient des ha­bi­tuelles tran­sac­tions de la nou­velle an­née fi­nan­cière : comptes à payer, trans­fert de sur­plus, dé­penses in­com­pres­sibles (sa­laires, avan­tages so­ciaux, etc.), ac­qui­si­tion des im­mo­bi­li­sa­tions et autres postes du bud­get de 2012. Plu­sieurs ré­so­lu­tions vi­saient la no­mi­na­tion des of­fi­ciers dé­si­gnés de la mu­ni­ci­pa­li­té et l’em­bauche de per­son­nel. Men­tion­nons éga­le­ment l’oc­troi de contrats pour le rem­pla­ce­ment d’équi­pe­ment in­for­ma­tique aux Ser­vices ré­créa­tifs et com­mu­nau­taires et pour l’ac­qui­si­tion d’un ca­mion as­pi­ra­teur.

Par ailleurs, une aide fi­nan­cière a été au­to­ri­sée à la Boîte lu­mi­neuse de Vau­dreuil-do­rion pour per­mettre aux ci­toyens de Ri­gaud de bé­né­fi­cier d’un ra­bais pour vi­sion­ner des films de ré­per­toire. Concer­nant les tra­vaux et l’hy­giène du pu­blic, une ré­so­lu­tion a au­to­ri­sé le paie­ment de dé­penses sup­plé­men­taires pour le dé­pla­ce­ment de pierres des tra­vaux d’aque­duc et d’égout plu­vial dans le sec­teur Saint-via­teur. Le maire a pré­ci­sé que ce genre de tra­vaux est im­pré­vi­sible et re­pré­sente un sur­plus.

En­fin, en pé­riode de ques­tions, un ci­toyen mé­con­tent a de­man­dé aux élus de jus­ti­fier l’ab­sence de prière en dé­but d’as­sem­blée. Se­lon le maire, Réal Bra­zeau, une loi pro­vin­ciale em­pêche le conseil mu­ni­ci­pal de pro­cé­der ain­si. Il a pré­ci­sé que tous les membres du conseil ap­prouvent cette me­sure, agir au­tre­ment étant illé­gal. « Ce n’est pas la pre­mière fois que le conseil fe­rait quelque chose d’illé­gal! » a ré­pli­qué le ci­toyen.

PHOTOTHÈQUE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.