Au­cune hausse du taux d’im­po­si­tion fon­cière

Bud­get de 2012 de Très-saint-ré­demp­teur

L'Etoile - - CHRONIQUE 911 - ISA­BELLE MA­RIEN

LLa Mu­ni­ci­pa­li­té de Très-saint-ré­demp­teur a adop­té son bud­get de 2012 lors d’une as­sem­blée ex­tra­or­di­naire le 20 dé­cembre der­nier. Le taux d’im­po­si­tion fon­cière est main­te­nu à 0,68 $ par tranche d’éva­lua­tion de 100 $ pour cet exer­cice fi­nan­cier.

es taxes mu­ni­ci­pales se chiffrent comme suit : la taxe spéciale liée au che­min Saint-hen­ri à 0,029156 $ par tranche de 100 $ d’éva­lua­tion, les taxes de sec­teur à 10,38 $ du mètre li­néaire, la taxe de ra­mas­sage des or­dures mé­na­gères à 168,68 $ et le ta­rif du bac à or­dures mé­na­gères à 79,08 $. De plus, une nou­veau­té s’ajoute à l’avis d’im­po­si­tion : le ta­rif de la col­lecte sé­lec­tive, de 40,75 $, et ce­lui du bac de ré­cu­pé­ra­tion, de 78 $.

Le conseil mu­ni­ci­pal a éga­le­ment adop­té un rè­gle­ment per­met­tant aux contri­buables d’ac­quit­ter en trois ver­se­ments égaux un avis d’im­po­si­tion to­ta­li­sant 300 $ et plus.

Re­ve­nus et dé­penses

Le bud­get mu­ni­ci­pal s’élève à 895 744 $, com­pa­ra­ti­ve­ment à 688 410 $ en 2011, ce qui re­pré­sente une hausse de 24 %. Cette aug­men­ta­tion s’ex­plique no­tam­ment par l’em­bauche d’une ré­cep­tion­niste et l’achat de bacs à or­dures mé­na­gères.

In­ter­ro­gé par les Heb­dos du Su­roît, le maire Jean La­londe a chif­fré à 1000 $ les dé­penses liées au pres­by­tère et à l’église en 2011, soit le coût du chauf­fage de ces bâ­ti­ments à par­tir du mois d’août. Quant à leur vo­ca­tion, le maire at­tend le rap­port d’une firme d’ar­chi­tectes man­da­tée par les élus. Ce contrat a été sub­ven­tion­né par le Conseil ré­gio­nal des élus, pour la somme de 8500 $. Le rap­port de­vrait être dé­po­sé en mars. Cette étude de fai­sa­bi­li­té éva­lue­ra les struc­tures et les coûts éner­gé­tiques en lien avec ces bâ­ti­ments, ac­quis en 2010.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.