Des pom­piers de la ré­gion re­lè­ve­ront le dé­fi!

Dé­fi Gratte-ciel Scott 2012

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (M.D.)

Le Dé­fi Gratte-ciel Scott 2012. Un dé­fi in­usi­té au­quel par­ti­ci­pe­ront bien­tôt pom­piers, tech­ni­ciens am­bu­lan­ciers pa­ra­mé­di­caux, po­li­ciers et grand pu­blic. Une fois de plus cette an­née, le Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die del’île-per­rot et Notre-dame-de-l'île-per­rot yse­ra fort bien re­pré­sen­té.

Plus de 500 cou­ra­geux in­ter­ve­nants de par­tout au Qué­bec grim­pe­ront les 1125 marches des 48 étages de la tour de la Bourse, à Mon­tréal. Ob­jec­tif? Amas­ser des fonds pour sou­te­nir les adultes et les en­fants at­teints de dys­tro­phie mus­cu­laire. Unique en soi, le Dé­fi Gratte-ciel Scott se veut non seule­ment une ma­ni­fes­ta­tion spor­tive d’en­ver­gure, mais éga­le­ment une im­por­tante col­lecte de fonds au pro­fit de Dys­tro­phie mus­cu­laire Ca­na­da. Ce se­ra donc, pour les par­ti­ci­pants, l’oc­ca­sion de mettre leur coeur et leurs muscles à l’épreuve pour ve­nir en aide, grâce aux dons qu’ils au­ront recueillis, aux per­sonnes souf­frant d’une ma­la­die neu­ro­mus­cu­laire.

Afin de re­le­ver ce dé­fi de taille, chaque par­ti­ci­pant de­vra payer les frais d’ins­crip­tion, puis se fixer un ob­jec­tif de dons, en plus d’in­vi­ter ses proches, ses amis et ses col­lègues à don­ner pour la cause. Les par­ti­ci­pants peuvent s’ins­crire seuls ou en équipe. D’ailleurs, on es­père pou­voir comp­ter cette an­née sur 600 par­ti­ci­pants et amas­ser au moins 160 000 $.

Des­pom­piers­de­chez­nous

Par­mi les nom­breux par­ti­ci­pants, Marc La­plante, pom­pier à temps par­tiel au Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die de L’île-per­rot et Notre-dame-de-l’île-per­rot, se lance dans l’aven­ture pour une se­conde an­née consé­cu­tive. « C’est une cause que j’af­fec­tionne tout par­ti­cu­liè­re­ment et que je sou­tiens, tout comme les pom­piers des autres ser­vices », ex­plique-t-il. Pour réa­li­ser ce dé­fi, il por­te­ra non seule­ment son ha­bit de com­bat, mais éga­le­ment un ap­pa­reil res­pi­ra­toire. « J’ai dé­ci­dé d’ajou­ter cet ap­pa­reil. On parle donc de 15 à 20 livres de plus que l’an der­nier. Ça fe­ra cer­tai­ne­ment toute la dif­fé­rence », confie-t-il.

Marc La­plante n’a d’ailleurs ces­sé de s’en­traî­ner de­puis le der­nier Dé­fi Gratte-ciel Scott : « Il faut sur­tout un bon car­dio pour pou­voir faire l’as­cen­sion. Mon en­traî­ne­ment est donc ba­sé là-des­sus, et c’est la rai­son pour la­quelle je m’en­traîne in­ten­si­ve­ment de 30 à 45 mi­nutes chaque jour. »

L’an der­nier, Marc La­plante était le seul pom­pier de son ser­vice à par­ti­ci­per à ce dé­fi ex­trême. Cette an­née, il en se­ra tout au­tre­ment. En ef­fet, son in­ten­tion est de mettre sur pied une équipe de trois à six braves et va­leu­reux par­ti­ci­pants.

Comme le pré­cise le prin­ci­pal in­té­res­sé, ses confrères de tra­vail sont ré­cep­tifs. Mal­gré leur propre réa­li­té, tous ont bien ac­cueilli la pro­po­si­tion; cer­tains y ont même dé­mon­tré un réel in­té­rêt.

Quoi qu’il en soit, d’ici la te­nue du dé­fi, les per­sonnes qui sou­haitent ob­te­nir de plus amples ren­sei­gne­ments à ce su­jet ou en­core ap­puyer l’équipe du Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die de L’île-per­rot et No­treDame-de-l’île-per­rot peuvent consul­ter le site In­ter­net au www.bit.ly/de­fis­siip.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.