Une fac­ture contes­tée

Rue Year­ling à Saint-la­zare

L'Etoile - - ACTUALITÉ - SIMON RI­CHARD

Les La­za­rois s’op­po­sant à la taxe sec­to­rielle pour l’as­phal­tage de la rue Year­ling pour­ront si­gner un re­gistre à l’hô­tel de ville le 28 fé­vrier. Avec neuf si­gna­tures et plus, il pour­rait y avoir un ré­fé­ren­dum.

Lors de la der­nière as­sem­blée du conseil mu­ni­ci­pal de Saint-la­zare, le 7 fé­vrier, quelques ci­toyens ont don­né leur opi­nion sur la ré­so­lu­tion nu­mé­ro 877. Le conseil mu­ni­ci­pal a adop­té un rè­gle­ment se­lon le­quel un em­prunt de 64 000 $ se­ra ef­fec­tué pour pro­cé­der à l’as­phal­tage de la rue Year­ling. Les élus ont tou­te­fois pro­po­sé une taxe sec­to­rielle pour as­su­mer le coût de ces travaux. Une dé­ci­sion contes­tée par plu­sieurs ré­si­dents puisque bon nombre d’entre eux em­pruntent cette route quo­ti­dien­ne­ment.

Les ci­toyens ayant le droit de vote peuvent de­man­der que ce rè­gle­ment fasse l’ob­jet d’un scru­tin ré­fé­ren­daire. Ils de­vront alors si­gner le­dit re­gistre de 9 h à 19 h le 28 fé­vrier à l’hô­tel de ville de Saint-la­zare, au 1960, che­min Sainte-an­gé­lique.

À la suite de la ré­cep­tion de ce re­gistre, le conseil mu­ni­ci­pal pren­dra une dé­ci­sion sur ce pro­jet de loi. Si ce re­gistre compte neuf si­gna- tures ou plus, les élus au­ront la pos­si­bi­li­té de sou­mettre la dé­ci­sion à un­ré­fé­ren­dum.

As­sem­blée­du­con­seil

Lors de la der­nière as­sem­blée, des ci­toyens avaient des ques­tions au su­jet des taxes sec­to­rielles.

Un ci­toyen a de­man­dé des pré­ci­sions à ce su­jet. « La rue n’est pas li­mi­tée à un en­semble de ci­toyens : toute la po­pu­la­tion y a ac­cès », a-t-il in­di­qué, évo­quant l’as­phal­tage de la rue Year­ling.

« Lors­qu’il s’agit d’une route, la dé­ci­sion est claire. Vous ha­bi­tez sur cette route ou non », lui a ré­pon­du Nathalie Ri­chard. Elle a ajou­té que tous les ré­si­dents ont payé pour le pre­mier as­phal­tage de­vant leurs ré­si­dences.

« Pour les ur­ba­nistes, la taxe est fa­cile à dé­ter­mi­ner, a si­gna­lé un autre ci­toyen. La rue Year­ling est très pas­sante, et c’est in­juste de mettre une taxe sec­to­rielle pour une rue qui est uti­li­sée par un bon nombre de ré­si­dents. » Et de pré­ci­ser : « Si la rue était un cul-de-sac, ce se­rait dif­fé­rent, mais ce n’est pas le cas. »

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Ja­mie Ni­cholls et Tho­mas Mul­cair ont dis­cu­té de plu­sieurs en­jeux po­li­tiques sa­me­di der­nier au Cun­nin­gham’s Pub d’hud­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.