Un nou­veau souffle pour l’église Saint-mé­dard

Les Co­teaux

L'Etoile - - ACTUALITÉ - MÉ­LIS­SA DION

Au­to­ri­sée par le Dio­cèse de Val­ley­field, cette vente, qui a été of­fi­cia­li­sée de­vant no­taire, s’élève à 35 000 $. Comme l’a in­di­qué le di­rec­teur gé­né­ral de la Mu­ni­ci­pa­li­té des Co­teaux, Claude Ma­dore, des offres d’achat ont été dé­po­sées ré­gu­liè­re­ment de­puis la fer­me­ture de l’église il y a deux ans. Tou­te­fois, au mo­ment d’écrire ses lignes, la Mu­ni­ci­pa­li­té n’avait pas en­core re­çu une co­pie du contrat no­ta­rié, comme c’est le cas ha­bi­tuel­le­ment lors d’une tran­sac­tion im­mo­bi­lière.

« La tran­sac­tion, je ne l’ai pas en­core vue pas­ser. Je sais que ce couple a fait une offre d’achat sur l’église, mais je n’ai pas eu de confir­ma­tion au su­jet d’une tran­sac­tion fi­na­li­sée », pré­cise le di­rec­teur gé­né­ral.

Il se­ra néan­moins né­ces­saire pour la Mu­ni­ci­pa­li­té, d’ef­fec­tuer une mo­di­fi­ca­tion de zo­nage. « Le ter­rain où est si­tuée l’église est zo­né ins­ti­tu­tion­nel. C’est ha­bi­tuel­le­ment ain­si pour les églises, les hô­tels de

L’église Saint-mé­dard, fer­mée de­puis 2009, a ré­cem­ment été ven­due à une fa­mille de Saint-la­zare qui pré­voit en faire sa ré­si­dence fa­mi­liale.

ville, les hô­pi­taux, etc. Puisque les ache­teurs veulent en faire leur ré­si­dence, la Mu­ni­ci­pa­li­té doit pro­cé­der à un chan­ge­ment de zo­nage pour qu’il de­vienne ré­si­den­tiel. Au­tre­ment dit, le même type d’usage que les autres ter­rains dans ce sec­teur », ex­plique Claude Ma­dore.

Lors de la der­nière séance du conseil mu­ni­ci­pal, lun­di soir, un pro­jet de rè­gle­ment a d’ailleurs été dé­po­sé en ce sens.

Il y au­ra adop­tion d’un pre­mier pro­jet de rè­gle­ment, sui­vie d’une as­sem­blée pu­blique de consul­ta­tion en confor­mi­té avec la Loi sur l’amé­na­ge­ment et l’ur­ba­nisme. En­suite, la Mu­ni­ci­pa­li­té adop­te­ra un deuxième pro­jet de rè­gle­ment.

« Il fau­dra adop­ter le rè­gle­ment, puis le sou­mettre à la MRC de Vau­dreuil-sou­langes pour ap­pro­ba­tion », de men­tion­ner le di­rec­teur gé­né­ral. Un pro­ces­sus qui de­vrait né­ces­si­ter trois mois.

Quant au ci­me­tière de l’an­cienne église, qui date du dé­but de XXE siècle, il ap­par­tient do­ré­na­vant à la Pa­roisse SaintF­ran­çois-sur-le-lac.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.