Des ré­si­dents du quar­tier Haut Cham­ber­ry ma­ni­festent

Les Cèdres

L'Etoile - - ACTUALITÉ - SIMON RI­CHARD

La ré­gle­men­ta­tion mu­ni­ci­pale au­to­rise les clô­tures d’une hau­teur maxi­male de trois pieds sur les ter­rains si­tués aux in­ter­sec­tions des rues. « Cette ré­gle­men­ta­tion est dan­ge­reuse. Un en­fant de cinq ans peut pas­ser par­des­sus cette clô­ture », pré­vient Eli­za Cos­tache, ré­si­dente de ce sec­teur.

Lors­qu’elle a ef­fec­tué des dé­marches au­près de la Ville, un em­ployé l’au­rait in­for­mée que la hau­teur maxi­male de la clô­ture était de six pieds. Après avoir pro­cé­dé à l’ins­tal­la­tion d’une clô­ture de six pieds, le couple a re­çu un avis l’obli­geant à se confor­mer à la ré­gle­men­ta­tion mu­ni­ci­pale dans un dé­lai de 10 jours.

« Per­sonne à la Ville ne m’a in­for­mée de cette ré­gle­men­ta­tion, af­firme Eli­za Cos­tache. Je n’au­rais ja­mais ache­té cette mai­son si l’on m’avait mis au cou­rant de cette rè­gle­men­ta­tion. Pour moi, cette der­nière est non sé­cu­ri­taire. »

Pro­blème d’eau po­table

Sa­me­di, des ré­si­dents du sec­teur Haut Cham­ber­ry aux Cèdres ont ma­ni­fes­té dans leur quar­tier. Ils dé­noncent un rè­gle­ment concer­nant la hau­teur maxi­male des clô­tures pour les mai­sons si­tuées en coin de rues ain­si que la qua­li­té de l’eau po­table.

La ré­si­dente a ef­fec­tué à deux re­prises une de­mande de dé­ro­ga­tion mi­neure, la­quelle lui a été re­fu­sée.

Ce rè­gle­ment cause aus­si un pro­blème aux pro­prié­taires de pis­cine : en plus de la clô­ture de trois pieds, ils doivent ins­tal­ler une clô­ture d’une hau­teur maxi­male de six pieds au­tour de leur pis­cine.

Les ré­si­dents de ce sec­teur ont aus­si ex­pri­mé leur mé­con­ten­te­ment en lien avec la qua­li­té de l’eau. « De­puis trois se­maines, l’eau est non po­table dans le quar­tier. Nous l’avons ap­pris tout bon­ne­ment lors d’une dis­cus­sion avec un em­ployé de la Ville. La Ville n’a émis au­cun avis », a ex­pli­qué Eli­za Cos­tache.

Au dire de cette ci­toyenne, des en­fants sont tom­bés ma­lades à la suite de la consom­ma­tion de cette eau et au moins un d’entre eux a été hos­pi­ta­li­sé.

À l’heure de tom­bée de L’étoile, la Mu­ni­ci­pa­li­té des Cèdres n’avait tou­jours pas rap­pe­lé les Heb­dos du Su­roît.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.