Par­di connaît sa sen­tence

Deux ans dans la com­mu­nau­té pour le chauf­fard

L'Etoile - - CHRONIQUE 911 -

Mal­gré la de­mande de la Cou­ronne, qui ré­cla­mait quatre ans de pri­son, le chauf­fard Bran­don Par­di, qui a tué Bian­ca Le­duc, trois ans, le jour de l’Hal­lo­ween2007 à L’Île-Per­rot, de­vra pur­ger une peine de deux ans avec sur­sis dans la com­mu­nau­té.

La pre­mière an­née, il de­vra être chez lui en tout temps. Il ne de­vra pas conduire un vé­hi­cule automobile pen­dant trois ans.

Ce­lui qui cé­lé­brait ses 18 ans le jour du drame et qui fai­sait la course en voi­ture dans un quar­tier ré­si­den­tiel avait été re­con­nu cou­pable de conduite dan­ge­reuse ayant cau­sé la mort. La dé­fense re­com­man­dait une peine d’em­pri­son­ne­ment de moins de deux ans avec sur­sis.

Cette sen­tence pour­rait ce­pen­dant être sus­pen­due, la dé­fense ayant por­té en ap­pel le ver­dict de culpa­bi­li­té pour conduite dan­ge­reuse pro­non­cé le 9 dé­cembre 2011, plus de quatre ans après le drame.

Si l’ap­pel est en­ten­du, les pro­cé­dures pour­raient en­traî­ner l’an­nu­la­tion du ver­dict et de la sen­tence. Les deux pour­raient tou­te­fois être main­te­nus.

La mère de la jeune vic­time, Na­dine Le­duc, était sous le choc lors du pro­non­cé de la sen­tence. La fa­mille de Par­di sem­blait quant à elle sou­la­gée.

Au mo­ment du tra­gique ac­ci­dent, qui s’est dé­rou­lé sur le ter­rain de sa gar­dienne alors qu’elle ins­tal­lait des dé­co­ra­tions d’Hal­lo­ween, Bian­ca a été fau­chée par Par­di, qui ne dé­te­nait qu’un per­mis pro­ba­toire. Par­di au­rait dû être ac­com­pa­gné d’un adulte. Il rou­lait à plus de 70 ki­lo­mètres à l’heure dans une zone li­mi­tée à 30. Après avoir ef­fec­tué un dé­pas­se­ment par la gauche, il a je­té un oeil à son té­lé­phone cel­lu­laire et a omis de faire un arrêt obli­ga­toire. C’est alors qu’il a heur­té la pe­tite.

La fillette a été en­traî­née sous le vé­hi­cule et traî­née sur une cer­taine dis­tance. Elle y est de­meu­rée coin­cée. Elle est dé­cé­dée peu de temps après l’ac­ci­dent.

Par­di, ju­gé en tant qu’adulte, a été ac­quit­té de l’ac­cu­sa­tion de né­gli­gence cri­mi­nelle qui pe­sait aus­si contre lui. Il avait tout fait pour être ju­gé en tant que mi­neur. Il s’était ren­du, en vain, à la Cour su­prême du Ca­na­da, en­traî­nant des dé­lais ex­trê­me­ment longs pour le pro­cès.

L’his­toire de Bian­ca Le­duc et du chauf­fard qui l’a tuée fait l’ob­jet d’une por­tion du film-do­cu­men­taire de l’ani­ma­teur et réa­li­sa­teur Paul Ar­cand, Dé­ra­pages, qui a pris l’af­fiche ce prin­temps. Ce do­cu­men­taire, pré­sen­té dans de nom­breux cinémas de la pro­vince, tente de faire com­prendre aux jeunes chauf­feurs les dan­gers de la conduite er­ra­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.