Soupes po­pu­laires à la Pointe-du-mou­lin

Lan­ce­ment réus­si pour le Fes­ti­val de la S.O.U.PE

L'Etoile - - ACTUALITÉ - CH­RIS­TO­PHER C. JACQUES

PT­ra­di­tion eu­ro­péenne, la Fête de la soupe fait son en­trée en Amé­rique du Nord. Le Fes­ti­val de la S.O.U.PE de Vau­dreuil-Sou­langes est le pre­mier adhé­rent nord-amé­ri­cain à la charte in­ter­na­tio­nale. Plus de 20 ar­tistes et 13 res­tau­ra­teurs de la ré­gion étaient sur place pour mon­trer leur sa­voir-faire aux vi­si­teurs.

ublic, res­tau­ra­teurs et ar­tistes étaient au ren­dez-vous pour l’ou­ver­ture de cette cé­lé­bra­tion de l’union entre les peuples. En ef­fet, l’acro­nyme S.O.U.PE si­gni­fie Sym­bole d’ou­ver­ture et d’union des peuples. Au dire de Pierre Sé­guin, or­ga­ni­sa­teur du fes­ti­val, tout se dé­cide au­tour d’une table.

Ce der­nier n’a pas lé­si­né sur les moyens pour faire de cette ac­ti­vi­té un grand ren­dez-vous mul­ti­gé­né­ra­tion­nel et mul­ti­cul­tu­rel. À titre d’exemple, il a lan­cé une cam­pagne pu­bli­ci­taire de 13 se­maines pré­sen­tée sur les ondes d’une grande ra­dio mont­réa­laise. Cette cam­pagne, qui vise à faire connaître au pu­blic les at­traits de l’île Per­rot, se tient en pa­ral­lèle avec la pro­mo­tion lo­cale. Pierre Sé­guin es­time que ce fes­ti­val se veut une vi­trine pour faire dé­cou­vrir l’île non seule­ment aux Qué­bé­cois, mais éga­le­ment aux ci­toyens du monde en­tier.

Et le pa­ri de Pierre Sé­guin semble avoir por­té ses fruits. Ef­fec­ti­ve­ment, la po­pu­la­tion était nom­breuse à goû­ter aux créa­tions des res­tau­ra­teurs ré­gio­naux. L’ori­gine et l’âge des goû­teurs étaient des plus di­ver­si­fiés. Par exemple, Mar­jo­ry Pe­dreznze, Mont­réa­laise d’ori­gine vé­né­zué­lienne, était sur place avec sa mère en vacances. Les deux ont pro­mis de re­ve­nir et ont af­fir­mé que c’est le fes­ti­val qui les a me­nées sur l’île.

Au fi­nal, c’est le chef Be­noît Pé­riard du Club de golf At­lan­tide, avec sa soupe au ho­mard et aux as­perges, qui a re­çu la fa­veur po­pu­laire et donc la convoi­tée Louche d’or.

Alors que Pierre Sé­guin s’at­ten­dait à ce que 1000 per­sonnes fran­chissent la gué­rite du Parc his­to­rique de la Poin­te­du-Mou­lin, quelque 1045 vi­si­teurs se sont dé­pla­cés pour l’oc­ca­sion. On peut af­fir­mer que la pre­mière édi­tion du Fes­ti­val de la S.O.U.PE fut un suc­cès.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.